Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales : Macky Sall brandit la menace de…l’argent

0

Les divergences se font entendre de plus en plus au sein du parti présidentiel à l’approche des locales. Les candidats non encore homologués par le parti font déjà leur déclaration de candidature envers et contre les directives de leur leader qui a menacé les listes parallèles de l’Alliance pour la République (APR). Mais devant l’entêtement de certains responsables républicains qui refusent de se plier, le chef du parti menace de leur couper tout simplement…les vivres.

L’argent est le nerf de la guerre et partir en guerre sans les moyens, c’est perdre la moitié de la bataille. Et c’est sur cette partie sensible que veut jouer le président de l’APR pour faire plier les récalcitrants de son parti qui veulent aller aux Locales. Selon des sources proches du Secrétariat Exécutif National (SEN) de l’Alliance pour La République, « Le président du parti est formel, il ne financera pas les responsables du parti qui voudront aller à l’encontre des directives du parti.

Et toujours selon nos sources, le président du parti qui est aussi Président de la république veut couper les vivres et toutes les sources à ces responsables du Parti qui ont des responsabilités étatiques. Ce qui veut tout simplement dire que les ministres, les PDG, DG, PCA et simples directeurs ou chef de services qui sont de la mouvance présidentielle et qui refuse d’appliquer les « consignes du chef » pour les Locales, seront automatiquement sanctionnés. En un mot, ils seront limogés…

Macky ne badine pas cette fois-ci. Et ces menaces touchent directement les moyens de subsistance des politiciens. Et quand un politicien se trouve sans moyens, il perd ses militants, ses mouvements de soutien et même ses amis. Les états-majors ont été avisé de se conformer aux directives du parti qui seront issues du secrétariat Exécutif national qui se tiendra dans les prochaines heures. Combien de responsables qui ont déclaré leur candidature vont-ils accepter de retirer leur parole ?

Comment pourrait-on persuader Mary Teuw Niane de ne pas se pas se présenter aux Locales à Saint-Louis et de laisser la voie libre à l’actuel maire qui est le beau-frère du président ? Mary Teuw Niane qui a déclaré que sa candidature à la mairie de Saint-Louis était « irrévocable » va-t-il revenir sur sa déclaration au point de se faire limoger de son poste de PCA de Petrosen ? Selon des sources porche de l’ancien ministre, « aucune menace ne pourra le détourner de son objectif qui est la mairie de Saint-Louis ».

Et le candidat à la mairie de Saint- Louis n’est pas le seul à défier l’autorité du chef. Conscients que le chef d’un parti ou un président de la République n’a pas à choisir les maires à la place des citoyens, plusieurs responsables ont décidé d’aller jusqu’au bout. Plusieurs d’entre eux avaient déjà imaginé un tel scenario en constituant leur propre budget de campagne pour les Locales. Les menaces de Macky n’auront d’effets que sur ceux qui ont peur de perdre leur poste, leur salaire, leur voiture de luxe et leur logement de fonction.

La Rédaction de xibaaru

Laisser un commentaire