Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky Sall et Cheikh Mahi Niass…la diplomatie sénégalaise en pompiers !

0
Du Sud Soudan allant au Kremlin à Moscou, on a vu comment deux chemins croisés ont pu rendre efficace la diplomatie tant sur le plan institutionnel et religieux. L’un est Président de l’Union Africaine, Macky Sall et l’autre Khalife Général de la Faydou Tijania Cheikh Mahi Niass, mais vu que tous les chemins mènent à Rome, on ne peut que se glorifier de leurs impacts sur des sujets aussi délicats pour ne dire complexes.
À l’heure où les pourparlers sont de plus en plus difficiles, il faut toujours avoir des hommes forts pour mettre les gens autour d’une table comme fut le cas au sud Soudan avec des dizaines de tribus qui ont accepté de dialoguer pour une fois et ce, après tant d’années de guerre civile.
Pour le cas de son excellence Monsieur le Président de la République Macky Sall, il y’a deux niveaux à analyser, l’un étant chef d’État et possible allié à la Russie au vue de nos ressources et l’autre en tant que patron de la diplomatie africaine qui tombe à son heure dans un contexte sécuritaire très alarmant.
Entre la paix des braves et une demande de levée des importations, on peut dire fièrement que le Sénégal a joué pleinement son rôle et sa contribution dans la géopolitique et géostratégie mondiale. En espérant revoir autant d’implication de nos hommes politiques et hommes de Dieu, il faut juste saluer ces efforts de réunir et de communiquer et ça, peu importe les résultats du moment, il faut bien commencer par quelque chose et le chemin ne peut qu’être bénéfique pour la Ummah islamique et pour l’avenir de la plupart des états sous pression alimentaire.
La diplomatie a plusieurs visages mais garde le même cœur qui est d’avoir son propre langage et code de communication qui semble aux antipodes des informations que donnent les réseaux sociaux malheureusement d’où souvent beaucoup d’intox au profil juste de certaines personnes malintentionnées.
Un Sénégal fort a besoin d’hommes forts pour mettre la politique étrangère sous le feu des projecteurs mais pas uniquement pour la forme aussi pour des résultats et une meilleure réception des doléances.
Adama DIAW FARA 
RESPONSABLE POLITIQUE APR GNITH
laissez un commentaire