Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky Sall renouvelle sa garde…politique

0

Le génie politique du président Macky Sall n’est plus à démontrer au Sénégal. Voilà un chef d’Etat qui ne laissent aucune marge de manœuvre à ses adversaires et aussi à ses alliés. A moins de quatre mois des élections locales, le locataire du Palais a pris le contrôle au sein de Benno Bokk Yakaar (BBY). Macky vient de démontrer à la face du monde qu’il est la seule personne qui dirige cette machine électorale, qu’est BBY. Mais cette déclaration de Macky n’est pas fortuite, il prépare un super coup avant 2024.

Au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar, tout tourne autour de la personnalité de Macky Sall. Il est le seul qui décide de ce qui se passe au sein de cette coalition. Le discours qu’il a tenu devant ces militants de l’Alliance pour la République (Apr) établis en France, le prouve à suffisance.

« J’ai autorisé des listes parallèles dans certaines zones pour éviter la dispersion des voix. C’est le cas à Kolda, à Bignona et dans d’autres zones où nous sommes sûrs de gagner. Nous avons cautionné ces listes parallèles, puisque le gagnant sera toujours de Benno bokk yakaar (Bby). En revanche, il y a d’autres listes parallèles qui n’ont pas reçu mon onction », avait déclaré le chef de l’Etat.

Si Macky Sall a autorisé des listes parallèles, ce n’est pas un hasard. En grand stratège politique, il prépare quelque chose pour 2022. Depuis l’annonce de la date des élections, un nouveau slogan a vu le jour sur les réseaux sociaux. « Tout sauf Benno », est le nouveau concept lancé sur la toile. Vu que ces élections sont un examen de passage pour 2024, la mouvance présidentielle ne va jamais accepter de se faire battre par l’opposition. C’est en ce sens que Macky a autorisé des listes « espions » pour maximiser ses chances mais aussi leurrer ces personnes qui veulent faire tomber Benno.

Mais Macky Sall vise plus loin. Depuis qu’il a mis au frigo ces lieutenants les plus fidèles, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Aminata Touré et Amadou Ba, le chef de l’Etat dirige tout seul Benno Bokk Yakaar. Les rares personnes qui sont envoyées au front se font toujours rattraper par leurs mauvaises gestions. Alors le locataire du Palais a besoin de sang neuf pour redorer l’image de la mouvance présidentielle. Et ces listes parallèles sont le meilleur moyen d’y arriver. Au sortir de ces locales, de nouveaux profils vont se dessiner au sein de la majorité présidentielle.

La jurisprudence Wade est toujours d’actualité, au moment où Mahmoud Saleh ressuscite l’éternelle question du 3e mandat. Et en tant que Républicain, Macky Sall pourrait ne pas outrepasser la Constitution. Pour sauver le peu qui restera de sa formation politique, il lui faudra un candidat de consensus qui saura laisser ses marques lors des locales. Et avec ces listes parallèles, il pourrait trouver un « remplaçant » pour 2024. Car il est fort probable que Mahamat Boun Abdallah Dionne, Aminata Touré ou Amadou Ba aient définitivement quitté le navire.

Ayant cheminé des années avec Macky Sall, ce trio est devenu assez mature pour tracer son propre chemin en 2024. Mais en attendant le locataire du Palais est aux commandes et c’est lui qui contrôle l’échiquier politique. Et si son plan se déroule à merveille, l’opposition pourrait avoir des surprises dans beaucoup de communes et départements. Les manœuvres politiques de Macky Sall ne sont jamais gratuites.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire