Macky veut séduire la Diaspora à coups de…milliards

La diaspora est-elle devenue subitement un enjeu stratégique pour le président Macky Sall ? D’abord érigée en 15ème région du Sénégal par le président Macky Sall dès son accession en 2012 puis oubliée, la Diaspora se voit courtiser par le régime en place et ce de la plus belle des manière…Aves des financements chiffrés en millions d’euros.

Des millions d’euros pour la Diaspora

« La Der a financé des Sénégalais de la Diaspora. Nous avons créé un fond diaspora de 5 millions d’euros qui nous a permis d’accompagner des Sénégalais de la diaspora », tels sont les propos de Amadou Sarr, patron de la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des Femmes et des Jeunes (Der F/J), invité du Jury du Dimanche (JDD) de ITV.

5 millions d’euros c’est plus de 3 milliards FCFA. La Diaspora est gâtée car à l’instar de de la DER qui finance nos compatriotes de l’extérieur sur leurs projets basés au Sénégal, il y a aussi le Fonds d’Appui à l’Investissement des Sénégalais de l’Extérieur (FAISE) créé par l’ancien président Abdoulaye Wade.

Le FAISE a été institué par le Décret n° 2008-635 du 11 juin 2008 portant création et fixant les règles d’organisation et de fonctionnement. Il vise à promouvoir les investissements productifs des Sénégalais de l’Extérieur disposant d’un minimum de ressources financières et désireux de réaliser leurs projets sur l’ensemble du territoire national.

Abdoulaye Wade crée un fonds (FAISE) pour financer les Sénégalais de l’Extérieur à l’extérieur et Macky met en place un autre fonds tiré de la DER pour financer les Sénégalais de l’extérieur sur leurs projets à l’intérieur du Sénégal. Ils sont gâtés ces Sénégalais de l’extérieur qui font tant pour leur pays. Certes, ils le méritent…Mais pourquoi cet engouement soudain du président Macky à leur égard ? Que s’est-il passé entre temps pour que Macky veuille les séduire avec de l’argent ?

Macky Sall est en perte de vitesse dans la Diaspora. Entre 2012 et 2019, le score de Macky sall a considérablement diminué au point d’être en ballotage lors de la dernière présidentielle dans son bastion de Paris gagné de quelques points. Et depuis l’affaire Sonko, les contestations les plus violentes viennent de la Diaspora. Etats-Unis, Paris, Belgique constituent le noyau dur contre Macky Sall.

La DSE désorganisée et délaissée

La Délégation des Sénégalais de l’Extérieur (DSE) est l’instance extérieure du Parti de l’Alliance Pour la République (APR). En France, cette instance, naguère très active est tombée dans la léthargie depuis les législatives de 2017. Incapable de défendre le programme de Macky Sall et du gouvernement, la DSE a laissé la place au Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité) qui enregistre des milliers d’adhérents. Les responsables de la DSE n’ont qu’une ambition, figurer sur les listes électorales pour être au parlement. Aujourd’hui, les réunions de la DSE sont rares et lorsqu’elles se tiennent, elles finissent toujours en queue de poisson.

Les législatives en 2022

Avec des partisans moribonds en France, Macky prépare-t-il déjà les Législatives avec l’aide de la DER ? L’engouement suscité par Amadou Sarr de la DER aux Sénégalais de la Diaspora laisse à désirer car c’est une pratique purement politicienne. Le FAISE fait déjà le travail depuis 2008. Même si ses résultats sont mitigés, l’implication de la DER dans le financement de la Diaspora est une opération de charme en vue des échéances électorales à venir.

La Rédaction de Xibaaru

Afficher les commentaires (1)