Manchester City gagne mais reste loin de…Liverpool

Manchester City a signé une prestation sérieuse mercredi soir, à domicile contre Everton (2-1). Les tenants du titre restent donc en embuscade, assez loin derrière Liverpool, mais gardent l’actuel dauphin, Leicester City, sous pression.

Quelques heures plus tôt, Leicester City n’avait fait qu’une bouchée de Newcastle United (0-3), et avait ainsi préservé sa deuxième place au classement. Mais pour encore croire au titre, aussi improbable que cela puisse paraître, les hommes de Josep Guardiola se doivent d’enchaîner les victoires, et surtout éviter les sorties de route comme celle vécue à Wolverhampton (3-2) vendredi dernier en championnat. Après Sheffield United il y a trois jours (2-0), les Cityzens ont cette fois imposé leur loi à Everton ce mercredi, pour le compte de la 21e journée de Premier League.

Le succès, s’il n’est pas très large (2-1), ne traduit pas nécessairement la belle prestation d’ensemble des partenaires de Fernandinho. A l’image du match réussi par Benjamin Mendy, de retour dans le onze de départ après avoir ciré le banc face aux Blades, peut-être en représailles de sa piteuse prestation livrée dans l’antre des Loups quelques jours plus tôt. L’international tricolore a cette fois été impérial dans son couloir gauche, tout aussi sérieux dans son placement défensif qu’incisif au moment d’apporter le danger dans la zone de vérité adverse.

Le turn-over (Sterling, Agüero ou Bernardo Silva étaient sur le banc au coup d’envoi), un peu forcé eu égard au calendrier de la Premier League, mis en place par l’ancien coach du FC Barcelone ou du Bayern Munich n’a donc pas gêné ces Cityzens. Néanmoins, encore une fois, les champions d’Angleterre en titre ont réussi à se faire peur dans les vingts dernières minutes. Richarlison en profite pour réduire l’écart (2-1, 71e), et les tergiversations défensives mancuniennes font leur réapparition. Mais cette fois sans que le travail effectué en amont ne soit bafoué comme à Wolverhampton. Gabriel Jesus touchera même le montant des Toffees de Lucas Digne et Djibril Sidibé avant le coup de sifflet final.