Omar Ndiaye « Angloma » victime d’une véritable arnaque

La vérité sur l’affaire du conseiller du président sur une escroquerie présumée

Son nom a été jeté en pâture dans la presse.  Une affaire d’escroquerie portant sur une Somme de 10 millions que le Chargé de Mission à la Présidence Omar Ndiaye plus connu sous le nom de Angloma a soutiré d’un immigré dénommé Daouda Seck.

Un fait divers qui a fait les choux gras d’une certaine presse et la revue de presse de certaines radios. Xibaaru.sn a voulu aller au fond de cette affaire.

Apres investigation, c’est une autre version avec des preuves à l’appui qui a fait rétablir la vérité des faits.

Au départ, c’est une affaire de containers confisqués  par la Douane que Daouda Seck  s’en est ouvert à Mor Talla Ndoye, un transitaire qui,  pour sortir son ami des griffes des soldats de l’économie,  s’est approché de Omar Ndiaye Angloma  pour l’aider de se tirer d’affaire. Dans les connaissements dont nous avons pu avoir une copie, le nom de Daouda Seck n’y figure même pas. C’est entre Youssou Diallo de la France et Ousmane Faye habitant au quartier Biscuiterie de Dakar que la transaction est question.

Sollicité par Momar Talla Ndoye, Omar Ndiaye Angloma a fait parler ses relations pour avoir une réduction de l’amende douanière qui s’élevait à plus de 40 millions.  Heureusement pour Daouda Seck, les containers sont sortis du Port Autonome de Dakar. Croyant que l’affaire est tirée, Daouda Seck et son acolyte Momar Talla Ndoye se sont retournés contre leur bienfaiteur Omar Ndiaye Angloma avec une plainte auprès de la section de recherche de la gendarmerie.

angloma

A la suite d’une convocation par message qu’il a déféré à la convocation. Après audition, Angloma est retourné à Touba.  Cette période coïncidait avec la mesure d’interdiction du transport interurbain, le chargé de mission est resté dans la capitale du mouridisme dans cette période de crise due à la crise sanitaire du Coronavirus. Démontant largement avancé comme quoi le chargé de mission n’a pas déféré à la convocation, des investigations avancées ont permis de vérifier qu’effectivement, Omar Ndiaye Angloma a fait preuve d’une patriotisme en répondant aux convocations des limiers de la Dic et de la Section de Recherches de Colobane et après chaque audition, il est reparti librement. .

L’arroseur arrosé

Daouda Seck a une drôle de façon pour remercier ses bienfaiteurs.  Après être entré en possession de ses containers, en compagnie de son ami transitaire Momar Talla Ndoye, ont voulu salir le nom et la réputation du chargé de mission Omar Ndiaye Angloma.  Cette fois ci, il est accusé d’avoir soutiré 10 millions de francs.  Une plainte au niveau de la Dic est déposée. Naturellement, il se rend avec ses conseils pour répondre à la convocation.  Comme à la section de recherches, il est reparti comme il était venu. D’ailleurs, ses détracteurs soutenaient qu’il a été cueilli chez lui par les limiers de la Dic ce qui, après vérification, est avéré faux.

Alors, c’est au niveau de la presse que le combat fût transféré.  Xibaaru.sn dans sa livraison en date du 5 mai titrait  » scandale au palais, un conseiller du Prési soutire 10 millions à un Émigré. Le journal Source A, dans sa livraison du 22 mai à titré  » c’est la nuit pour Omar Ndiaye Angloma  » avec des révélations cousues sur un fil blanc que Daouda Seck a raconté sa version qui faisait de lui une victime dans cette affaire.

Après vérification, c’est un retournement de situation qui tombe sur la tête de Daouda Seck et Momar Talla Ndoye. Cette fois, les deux acolytes doivent répondre devant la justice des faits de menaces, extorsion de fonds, injure et diffamation par voie de presse

Des messages audios consignés par un huissier dans un procès-verbal où Daouda Seck menaçait le chargé de mission et des affirmations que des détracteurs du palais ont voulu salir lsa réputation sont aussi produits comme preuve contre Daouda Seck et son acolyte.

Ne se limitant pas à saisir la presse, les deux hommes ont voulu faire du chauffeur de Omar Ndiaye Angloma leur complice.  En effet, ils ont proposé la Somme de 500000 frs à ce dernier pour qu’il mouille son patron.  Chose que le K. Diouf a refusé naturellement car étant témoin lorsque Omar Ndiaye Angloma remettait la Somme de 5 millions à Daouda Seck pour l’aider à compléter l’argent qu’il devait a la Douane.

A signaler que dans cette affaire, des grosses pontes de la présidence avec qui on disait qu’ils sont les parrains du chargé de mission, n’ont même pas voulu échanger au téléphone avec lui car ils se sont limités aux arguments avancés dans la presse pour fuir leur allié politique de la première heure comme la peste.

Cette affaire qui est loin de connaître son épilogue cache bien des vérités. Affaire à suivre

Abdou Marie Dia pour xibaaru.sn