On sait maintenant…où les proches de Soro se trouvent

Les compagnons de Soro Guillaume, Lobognon, Soul to Soul et Babou Traoré extraits de la prison d’Abidjan ont été transférés à Grand-Bassam et Toumodi

En début de soirée, son épouse Amira Lobognon avait accusé le magistrat Boubakar Coulibaly de vouloir « isoler » son époux, à la demande du ministre de la Justice Sansan Kambilé.

Ce transfèrement intervient au lendemain d’une tentative manquée d’extraction. L’opération n’avait pu avoir lieu en raison de la « réclamation » des détenus « de parler à leurs avocats et connaître leur destination », selon leurs proches.

Une quinzaine de proches de Guillaume Soro, dont cinq députés, ont été interpellés le 23 décembre 2019 à l’issue d’une conférence de presse, puis écroués le 25 du même mois à la Maca.

Visé par un mandat d’arrêt international pour « présomption grave de tentative d’atteinte contre l’autorité de l’Etat et l’intégrité du territoire », M. Soro, est retourné en Europe après un retour avorté en Côte d’Ivoire.

Le député ivoirien Alain Lobognon, Souleymane Koné Kamaraté dit Soul to Soul et Babou Traoré, tous des proches de l’ex-président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, ont été transférés mercredi à Grand-Bassam et Toumodi (Centre), après deux semaines de détention à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), selon une note signée du directeur de l’administration pénitentiaire Boubakar Coulibaly.

Lobognon a été transféré à la Maison d’arrêt et de correction de la ville balnéaire de Grand-Bassam, Soul to Soul et Traoré Babou à la prison de Toumodi.

Concernant Alain Lobognon, l’autorisation de transfèrement fait état d’un sureffectif à la Maca, où « la détention » du député « laisse apparaître de sérieuses menaces sécuritaires sur » la prison.