Ultimate magazine theme for WordPress.

Pagaille dans la République…Les DG font leur gouvernement

Le président de la république et ses DG qui défient les ministres du gouvernement
0

Pagaille dans la République, rébellion des DG…le rétablissement du poste de Premier ministre devient une exigence

La suppression du poste de Premier ministre se fait durement sentir. Depuis que le Président de la République Macky Sall, au sortir de la présidentielle de février 2019 qui l’a vu se faire réélire pour son second et dernier mandat, a supprimé le poste de Premier ministre, il n’existe plus une cohésion gouvernementale. Certains ministres ont de la peine à exécuter efficacement leur feuille de route. Par contre, d’autres font face à la rébellion de directeurs généraux ou nationaux placés sous leurs tutelles.

Quand des ministres vont jusqu’à se faire chahuter, leurs autorités remises en cause par des directeurs généraux ou nationaux placés sous leurs tutelles, c’est que l’ordre républicain ne règne plus au Sénégal.

De la part du Président Macky Sall qui a eu à subir toutes sortes d’insubordinations et de vexations sous le régime du Président Me Abdoulaye Wade, l’on s’attendait à ce que de telles situations ne soient plus vécues au Sénégal. Pourtant, c’est sous l’avènement du Président Macky Sall que le phénomène prend une telle ampleur, surtout avec la suppression du poste de Premier ministre.

Au Sénégal, l’on en est à une ère où les ordres, les recommandations des ministres, sont foulés aux pieds par leurs propres subordonnés. Pendant ce temps, le gouvernement n’en pipe mot. Aucun geste, aucun acte de solidarité de la part, ni du Président de la République qui doit dans de pareilles situations taper la main sur la table, ni de la part des autres membres du gouvernement.

C’est la pagaille dans la République. Et, c’est le Chef de l’Etat Macky Sall qui est désigné comme le premier responsable de la situation. Jamais un Chef d’Etat au Sénégal ne se trouve aussi exposé que Macky Sall, alors que certains de ses ministres doivent faire face à la rébellion de ceux qui sont censés être leurs collaborateurs. Ce qui pousse de plus en plus dans plusieurs milieux, certains à réclamer le rétablissement du poste de Premier ministre pour un retour à l’orthodoxie républicaine.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire