Rajeunissement du PDS : Karim Wade réussit son coup

Karim Wade est en train de réussir son coup. Le fils du pape du Sopi est en train petit à petit, d’étendre ses tentacules à l’intérieur du Parti démocratique sénégalais (PDS) et de s’emparer de son appareil. Aidé par son père, Me Abdoulaye Wade, Karim Wade n’a qu’un seul objectif. Succéder son père à la tête du PDS. L’on peut dire qu’il en train d’atteindre son objectif.

Karim Wade savait dès le départ qu’il fera face à l’écueil que constitue la vieille garde au PDS. Une vieille garde composée d’Oumar Sarr, de Babacar Gaye, de Me El Hadj Amadou Sall, etc. Karim Wade a réussi son premier pari, en parvenant à les bouter hors des instances dirigeantes du PDS.

Ce premier pari gagné, Karim Wade s’est attaqué à un second chantier, en plaçant ses hommes à lui qui font partie de ces jeunes loups aux dents longues aux principaux postes de commande du PDS. Actuellement au PDS, ce sont des jeunes comme Bara Gaye, Lamine Ba, Toussaint Manga, Saliou Sagna, des inconditionnels de Karim Wade qui tiennent les rênes.

La vieille garde boutée dehors, place aux jeunes au sein des instances dirigeantes de la formation libérale. Et Karim Wade peut aisément à présent succéder à son père, Me Abdoulaye Wade à la tête du PDS, lors de son prochain congrès. Il a désormais le champ libre. En attendant, depuis le Qatar où il se trouve, il peut tout superviser sur ce qui se passe au sein de la formation libérale, en donnant des directives par-ci et par-là.

La rédaction de Xibaaru