Retrouvailles au Palais : Karim Wade ne fait pas confiance à Macky

Malgré ses retrouvailles avec son prédécesseur au Palais, l’ancien Président de la République, Me Abdoulaye Wade, le Chef de l’Etat, Macky Sall n’a posé aucun acte fort allant dans le sens d’un dégel définitif de la relation tourmentée qu’il entretenait avec celui-ci. A peine que les observateurs magnifiaient les retrouvailles entre les deux hommes, qu’est survenu un nuage venu brouiller les choses. Devant le Comité des Droits de l’Homme des Nations unies, à Genève, deux hauts fonctionnaires de la République, Moustapha Kâ, le Directeur sénégalais des Droits humains et Samba Ndiaye Seck, Directeur de cabinet du Secrétaire d’Etat aux Droits humains, ont annoncé la réhabilitation prochaine ainsi que l’indemnisation par l’Etat du Sénégal de Karim Wade, le fils de Me Abdoulaye Wade, pour sa condamnation par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).

Un engagement pris devant le Comité des Droits de l’Homme des Nations unies. Une instance dont le Sénégal avait jusqu’ici refusé de reconnaître toutes les recommandations concernant l’affaire Karim Wade. L’engagement pris devant cette instance a donc secoué la République, et l’Etat du Sénégal, à travers un comité du ministère des Affaires étrangères s’est vu dans l’obligation de réagir pour désavouer Moustapha Kâ et Samba Ndiaye Seck. Pire, ces deux hauts fonctionnaires ont même été limogés de leurs postes.

Cet épisode n’est guère pour rassurer Karim Wade sur les intentions de l’Etat du Sénégal à son endroit, malgré les retrouvailles entre son père, Me Abdoulaye Wade et le Président Macky Sall. Karim Wade n’a toujours pas aucune confiance à l’Etat du Sénégal, et reste toujours conscient que celui-ci pourrait toujours le poursuivre sur le plan judiciaire. Selon des sources de Xibaaru au sein du PDS, fort de cette situation, Karim Wade n’envisage pour le moment son retour au Sénégal, compte tenu de cette situation.

La rédaction de Xibaaru