Revoilà Bafétimbi Gomis…Il revient sur le racisme

Invité ce lundi soir du Vestiaire, sur RMC Sport 1, Bafétimbi Gomis a évoqué les dérapages racistes dont il a été victime tout au long de sa carrière. L’ancien attaquant de Saint-Etienne, l’OL ou l’OM est également revenu sur son récent soutien à Pierre Ménès, auteur d’une sortie polémique sur le « racisme anti-blanc ».

C’est un fléau qui a encore frappé dernièrement en Italie, mais dont aucun joueur n’est à l’abri. Invité ce lundi soir du Vestiaire, sur RMC Sport 1, Bafé Gomis a évoqué la question du racisme dans le monde du football, un problème dont il a pu être victime depuis le début de sa carrière, et qu’il cherche toujours à combattre.

« Le foot est un reflet de notre société, dans lequel le racisme n’a pas sa place, veut-il croire. Nous sommes blancs, noirs, arabes. […] Lorsque j’ai reçu une banane en Corse (Gazélec-OL en avril 2012, ndlr), sachant que j’ai été lancé par Frédéric Antonetti, je ne pouvais pas dire que tous les Corses sont racistes. Alors la meilleure des réponses, c’était de prendre le ballon, de marquer un but, et de les regarder droit dans les yeux en montrant que j’étais noir et fier, et que je suis avant tout un être humain. »

« Parfois je rate un but tout fait et parfois Pierre dit des bêtises… »

En 2017, à son arrivée à Galatasaray, l’attaquant français d’origine sénégalaise avait également eu droit à un flot de commentaires injurieux sur les réseaux sociaux, liés à sa couleur de peau. Mais là aussi, Gomis préfère se souvenir du réconfort des fans locaux. « J’ai eu tout un peuple derrière moi, des banderoles, tout le stade était venu avec un masque à mon effigie, et ça m’avait d’ailleurs fait perdre mes moyens. J’avais été catastrophique ce jour-là, parce que ça dépassait le football. »

Et puis Gomis est revenu sur une autre histoire, plus récente. Début septembre, le chroniqueur Pierre Ménès a fait polémique pour une sortie sur un supposé « racisme anti-blanc » dans le milieu du ballon rond. Une déclaration qui avait valu à la figure de Canal+ une vague de critiques… et le soutien de son proche Bafé Gomis, sur les réseaux sociaux.

« C’est un ami, je sais qu’il n’est pas raciste, même s’il a dit une bêtise, et je condamne d’ailleurs ses propos, souligne le joueur d’Al-Hilal. Mais il ne faut pas faire d’amalgame, tout confondre. Parfois je rate un but tout fait et lui, comme c’est une grande gueule, il s’est peut-être mal exprimé. Mais je le redis, ce n’est pas quelqu’un de raciste. J’en ai pris pour mon grade en le défendant mais j’ai des principes : on m’a toujours appris à dire la vérité. » Et Gomis de s’en amuser : « Mais la prochaine fois Pierrot, tu te défendras tout seul! »