Sécurité des Aéroports…L’ADS citée en exemple en Afrique

Les lauréats reçus à Dakar par M. Papa Maël Diop, Directeur Général de l'Agence des Aéroports du Sénégal, entouré de ses proches collaborateurs

L’EXCELLENCE SÉNÉGALAISE HONORÉE AU CAMEROUN
Le Sénégal s’est particulièrement distingué lors du cycle de formation de la 50 éme promotion de pompiers d’aérodrome qui s’est déroulé du 21 Octobre 2019 au 15 février 2020 à l’École Régionale de Sécurité Incendie (ERSI) de Douala, un haut lieu de la formation à la sécurité aéroportuaire placée sous l’autorité de l’ASECNA.
A l’issue de cette session qui a réuni vingt et un (21) candidats venus du Cameroun, du Gabon, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Tchad, les six (06) représentants Sénégalais se sont particulièrement illustrés en réussissant brillamment l’examen final. Tous ont été admis, et tous l’ont été avec la mention « très bien ». Des distinctions qui récompensent le niveau d’excellence du personnel de l’Agence des Aéroports du Sénégal (ADS).
La qualité du recrutement national organisé par l’ADS sous la supervision stricte d’experts étrangers spécialement détachés, et les profils pointus des candidats, ont largement influé sur l’excellence des résultats obtenus par les futurs pompiers à l’issue d’une formation de très haut niveau organisée par l’ERSI de Douala au Cameroun.
Triés sur le volet parmi plus de deux cents (200) candidats sénégalais qui ont afflué de tout le pays, ces nouveaux pompiers d’aérodrome sont tous titulaires au minimum d’un bac scientifique ou d’un diplôme d’enseignement supérieur. Ils ont obtenu le droit de suivre la formation après avoir passé un vigoureux premier filtre de présélection sans appel à l’issue de laquelle, cinquante six (56) candidatures ont été retenues. Mais au final, seuls six (6) postulants seront sélectionnés pour devenir des pompiers aéroportuaires.
Chacune de ses nouvelles recrues intégrera sous peu, le Service de Sauvetage et de Lutte contre l’Incendie (SSLI), cette prestigieuse unité de pompiers du ciel mais qui opèrent au sol. Au total, ils seront vingt quatre (24) dont six (06) pompiers d’aérodrome, douze Chefs de manœuvre et six (06) Chefs de Brigade à être partis en formation entre 2019 et 2020. Ce qui ne s’était jamais vu dans l’histoire de l’Agence des Aéroports du Sénégal qui, avec le soutien agissant du Ministre du Tourisme et des Transports Aériens, a consenti un effort sans précédent pour former de jeunes Sénégalais aux métiers de l’aéronautique. D’autres cycles de formation suivront dans les prochains mois. Tous les agents d’exploitation de l’Agence des Aéroports du Sénégal seront concernés.
La mise aux normes des aéroports régionaux dont certains accueillent déjà des vols internationaux et la recherche de compétences nécessaires à leur fonctionnement, s’annoncent comme le renouveau de la plateforme aéroportuaire sénégalaise. Cette dynamique nouvelle portée par l’ADS est au cœur des aspirations du Sénégal à devenir une véritable plaque tournante de l’industrie aéronautique africaine.
Parce que demain se prépare aujourd’hui, l’Agence des Aéroports du Sénégal est en train d’anticiper la croissance du trafic aérien dans les prochaines années avec le Programme de Reconstruction des Aéroports du Sénégal. Mieux connu sous son acronyme PRAS, ce vaste programme sans précédent de modernisation de nos infrastructures aéroportuaires, représente un investissement de près de 100 milliards de francs CFA et va concerner, rien que dans sa première phase, pas moins de cinq aéroports régionaux.
Cette idée audacieuse de désenclavement du territoire est la concrétisation d’une vision ambitieuse portée par le Président de la République à travers le Plan Sénégal Émergent qui se projette aussi vers le ciel en faisant des aéroports régionaux, des maillons forts du trafic aérien national et international.
LE SERVICE DE COMMUNICATION