Sénégal : La Gauche (CDS) diagnostique l’actualité nationale et internationale…

La conférence des leaders de la CDS, élargie aux plénipotentiaires, s’est réunie par visioconférence le vendredi 02 octobre 2020. Présidée par son Coordonnateur Pape Demba SY, elle a examiné l’ordre du jour suivant : (i) Information, (ii) Situation nationale, (iii)Situation de la sous-région.

La réunion a débuté par l’observation d’une minute de silence à la mémoire du camarade Mahmoud KANE de l’UDF/Mboolomi et de tous les autres militants des différents partis disparus depuis sa dernière réunion.

 

Abordant le premier point de son ordre du jour, la conférence des leaders s’est félicité de l’écho et de l’intérêt suscités par sa déclaration appelant à la levée du blocus inique imposé par les Etats-Unis d’Amérique au vaillant peuple cubain. Cette déclaration, qui a eu un retentissement positif jusqu’au Canada, sera- quand les conditions sanitaires le permettront- remise de manière solennelle à l’Ambassadrice de Cuba au Sénégal.

La conférence a, par ailleurs, été informée de la volonté de certains partis de la Gauche sénégalaise d’entamer des discussions pour adhérer à la CDS.

Ce premier point a été complété par une large information de la conférence par certains camarades impliqués dans le déguerpissement des habitants de la cité Terme Sud et par un développement portant sur les contradictions entre le Ministre de la justice et certains magistrats.

La conférence, discutant plus largement de la situation nationale, a exprimé sa réelle compassion vis-à-vis du peuple sénégalais, notamment à l’endroit des familles éplorées par des pertes en vie humaine. La CDS partage la douleur de tous les compatriotes pour les désagréments causés par les inondations provoquées par les précipitations diluviennes de cette exceptionnelle saison des pluies.

La conférence, tout en saluant le fait que les ouvrages prévus dans le cadre du Plan de gestion Décennal des Inondations (PGDI), aient soulagé les populations là où ils ont été réalisés, demande au Gouvernement de faire le point sur ce qui reste à faire dans ce programme. Elle demande aux pouvoirs publics de redimensionner les ouvrages restants pour tenir compte des prévisions en pluies des prochaines années. La CDS suggère, dans ce cadre, de davantage associer l’Office National d’Assainissement du Sénégal (ONAS) pour ce qui est de l’attribution des terres à usage d’habitation et dans la délivrance des permis de construire.

Dans le même ordre d’idées et dans un souci de sécurité des populations riveraines, la CDS demande à l’Etat de trouver une solution heureuse et définitive aux problèmes des habitations sur le canal Hann-Gueule Tapée, sur les pipelines de la SAR et près des fûts de stockage des hydrocarbures des quartiers Maristes.

Concernant le déguerpissement des habitants de Terme Sud, la CDS invite les pouvoirs publics à rechercher une issue heureuse fondée sur la reconnaissance des services rendus à la Nation par la plupart des habitants qui ont vécu près de 40 ans dans cette cité.

Au plan sanitaire et économique, la Conférence des leaders félicite le Gouvernement pour les mesures prises dans la lutte contre la covid-19 mais aussi pour la résilience et la relance de l’économie nationale. La CDS relève, par la même occasion, la pertinence des mesures prises. Celles-ci vont essentiellement dans le sens d’une meilleure inclusion sociale et d’un soutien massif aux secteurs moteurs de notre économie. La Conférence note, avec fierté, qu’une place prépondérante est donnée au développement endogène pour une plus grande souveraineté alimentaire et l’indépendance nationale en termes de produits pharmaceutique et d’investissements par le privé national.

La CDS salue le bilan fait à l’issue de la tournée économique du Président de la République dans le centre du pays. Cette tournée révèle une grande adhésion aux directives étatiques donnant une place centrale à l’Agriculture dans la relance économique. Incontestablement, les excellents résultats qui se dessinent sont dus certes à la bonne pluviométrie mais aussi à un bon mangement de la campagne agricole avec la mise en place précoce des intrants et une mécanisation de plus en plus poussée des opérations culturales. Le tout se traduisant par une meilleure implication de plus en plus renforcée de jeunes sénégalais dans l’agriculture.

A cet égard, la CDS salue la résiliation, par le Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, de 33contrats d’opérateurs défaillants. Il s’est agi, ni plus ni moins, que d’une salutaire élimination de « capteurs de fonds » embusqués dans les maillons des chaînes de valeurs. Ce qui ne sera pas pour peu dans la réussite de cette campagne agricole !

Pour la CDS, le gouvernement doit tout faire maintenant pour, dans la concertation, réussir la campagne de commercialisation.

Sur un autre registre, la CDS félicite le Gouvernement et l’ensemble des forces vives de la nation pour la réussite du dialogue National dont les conclusions ne révèlent que deux points de divergences, non insurmontables, laissés à l’appréciation du Chef de l’Etat.

La CDS exhorte le Président de la République à persévérer dans cette direction de dialogue pour permettre au Sénégal, dans la quiétude, de continuer à réaliser des progrès significatifs. La CDS demande, cependant, à tous les protagonistes du débat national d’œuvrer pour le renforcement de l’Etat de droit, d’une justice libre et indépendante, exempte de tout reproche et forçant donc le respect de tous les justiciables.

 

Examinant les crises en cours dans la sous-région, la CDS, réaffirme ses positions de principe pour la limitation des mandats électifs et contre les coups d’Etats. Elle suit avec attention l’évolution de la situation au Mali, en Guinée et en Côte d’Ivoire.