Serigne Saliou Fall décortique le discours du 31 Décembre 2020 de Macky Sall

Serigne Saliou Fall
  1. Tentative de revalorisation des extraits extirpés du discours du nouvel an 2021 du Président Macky Sall.                                                                                                                                                    

1.1. Source : Discours de Macky Sall, Président de la République du Sénégal (presidence.sn).                                                                                                                                                                                         

  1. Base d’appui du titre :

« Ceux qui écoutent le discours, et en suivent le meilleur. Ce sont ceux-là que Dieu a bien guidés et ce sont ceux-là les gens doués d’intelligence ». 

Extrait du Saint Coran, Sourate 39 (Les Groupes Homogènes), Verset 18.                                                             3. Mise à niveau :

Le discours, prononcé a été écouté, analysé et interprété par différentes catégories sociales et/ou professionnelles. Convenons-en, ledit discours est à plus d’un titre, digne d’intérêt. Il suffit de peser les réactions relayées par la presse ; pour se faire une idée exacte du degré de réceptivité de l’enveloppé.        Le peuple sénégalais dans la quasi-totalité de toutes ses franges sociales et intellectuelles a apporté des réflexions fussent-elles à grande échelle  passionnelle. En nombre important d’autres observateurs avertis ont émis des idées avis divergents, des interrogations professionnelles, sur le contenu global du discours. 

Ces éminences grises de grande qualité morale et  patriotique  se sont mises à s’interroger sur les méthodes pratiques de mise en œuvre et leur efficience et efficacité. L’idée maîtresse qui couronne ces appréciations peut être libellée sans risque majeur de  contradiction saillante ou équivoque troublante. Ainsi semble-t-on retenir et relever la formulation et la recommandation s’y afférant et qui sied.

  1. Introduction :

La traduction du contenu du discours du nouvel an 2021 prononcé par le Président épouse les contours d’une expression citoyenne dans la définition du groupe de mot. Cette manœuvre à visage humain doit être sans heurt social et exempt d’externalités négatives. L’inclusion et l’équité dans la répartition des  effets escomptés du discours au profit de la cible  sont des piliers de soutien  d’importance capitale. 

Le peuple du Sénégal, au-delà des divergences politiques, idéologiques, religieuses est invité à s’arc bouter pour  l’envol et /ou l’émergence du pays dans la Paix.                                                                

Les termes des extraits du discours mis en orbite sont consistants, fermes, patriotiques. Il y a donc bien là des raisons d’en tirer le meilleur au bénéfice de tous, partant d’une appropriation opportune au niveau général.  Au demeurant l’appropriation de quelconque discours visant le bien-être social d’une cible, exige un préalable. Ce prérequis passe par la compréhension des tenants et aboutissants quant au contenu du discours et du rôle et place des parties prenantes.  

  1. Eléments d’appréciation du titre :                                                                                                                                             

Ledit discours fut un moment exprimant, des états psychologiques, socioculturels, et politico-économiques. Telles considérations de multiples dimensions couvrent le contexte de l’activité du Sénégal et du monde en général. Tels aspects du discours des référentiels prioritaires. Il s’agit pour l’auteur en chef, de faire du Sénégal un pays émergent sous contrainte. Toutefois, la maximisation de cette fonction de production passe par la  prise en compte de la conceptualisation des paramètres  et l’analyse des variables s’y rattachant. Ce sont encore les prérequis collés à la pratique des éléments du discours. Ainsi la fonction homogène de degrés zéro  à maximiser, sera le propre étalage du doigté managérial du Président Macky Sall. Un discours solennel, dans un  style pédagogique  fort instructif et engagé a été adressé au peuple dans un contexte morose. Le confinement exigé par la Covid-19 et la recrudescence de la tentative de la  migration harassante des jeunes vers le mirage de l’Europe constituent un terreau fertile d’application du contenu du discours. 

Le Président  a décliné sa vision prospective de prise en charge des impacts voire externalités négatives de la  Covid-19. Dans cet élan, il a annoncé d’emblée, les mesures d’ajustement social s’y référant. Il en est de même pour l’aventure désastreuse dans les eaux troubles  de par notre richesse nationale les bras forts d’aujourd’hui.

Les  points forts  du discours, furent à moment pathétiques. L’atmosphère de mal vivre dans ce contexte de lutte contre la Covid-19, conjuguée à l’élan migratoire des jeunes à bord de frêles pirogues vers l’Europe a été vibrant dans le discours. Les mesures de prévention sont prononcées cas par cas. La recommandation clef  est que la population dans toutes ses composantes sans exception  est invitée au Fast Track pour relever les défis. Le soubresaut dans le landerneau   politique est ainsi circonscrit par le Président Macky Sall

« La responsabilité de chacun est engagée dans la lutte pour la préservation de nos vies et de notre santé. Et l’Etat continuera de veiller sur l’application stricte des mesures d’ordre public ». Extrait du discours.

Nonobstant les  facteurs endogènes et exogènes ou aléas perturbateurs notre pays le Sénégal aspire au bien-être et de vivre en marge de la pauvreté. La population est actrice et bénéficiaire du développement durable du Sénégal. Nous attendons une sortie de crise. Cette demande populaire est exprimée quelques que soient les aléas et le contexte conjoncturel ou structurel économique.                                                                                                                             

Serigne Saliou Fall,

Consultant international-Expert en Finance/Management de partenariat.