Seybani Sougou accuse d’hypocrisie…le forum du justifiable

La nomination de Babacar Ba (ex membre de la société civile) à l’OFNAC n’est point une surprise pour nous. Depuis l’élection présidentielle de 2019, le forum du justiciable n’a cessé d’avoir un positionnement ambigu et hypocrite.
Il convient de préciser que les critères de nomination, fixés par l’article 4 de la loi port, imposent aux membres de l’OFNAC l’apolitisme, l’impartialité, la neutralité, l’intégrité et la compétence, qualités exigées de tous les membres des Institutions de Lutte contre la Corruption (ILC), conformément aux Principes de Jakarta de 2012.
Article 4.- L’OFNAC est composé de douze (12) membres, dont un président et un vice-président. Ils sont choisis parmi les magistrats, les membres de l’administration de la hiérarchie Al ou assimilée au moins, les enseignants de rang magistral, des Universités, les membres de la société civile et du secteur privé titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur de niveau master ou équivalent au moins
Tous les membres de l’OFNAC doivent justifier d’une expérience professionnelle d’au moins dix ans (exigence fixée par la loi -article 4).
Toute personne ne remplissant pas les critères d’objectivité, d’indépendance et d’impartialité, et ne témoignant pas d’une expérience professionnelle d’au moins 10 ans ne peut être membre de l’OFNAC.
Commanditaire de l’assassinat du journaliste burkinabé Norbert Zongo, retrouvé calciné dans son 4×4, le 13 décembre 1998, François Compaoré, avait bénéficié d’un non-lieu en 2006. Il n’était pas question, à l’époque, pour des magistrats couchés, d’égratigner le puissant frère et conseiller de Blaise Compaoré, redouté autant que détesté par la population. Le dossier a été réouvert après la chute de BLAISE CAMPAORE (la France vient de signer le décret d’extradition).
Tous les malfrats et délinquants du régime, Mame Mbaye NIANG (PRODAC), Cheikh KANTE (Port), Aliou SALL (qui a reçu 250 000 dollars– ARGITRANS), Cheikh Oumar HANN (COUD), et Aly Ngouille NDIAYE, auteur d’un faux rapport de présentation (affaire PETROTIM) rendront compte lorsque Macky SALL quittera le pouvoir.
Tous les dossiers précités seront réouverts, même ceux classés sans suite par la justice. Bénéficier d’un non lieu ou être blanchi par un rapport d’un organe de contrôle sous le magistère de Macky SALL n’est une garantie pour personne.
Seybani SOUGOU