Si Macky refuse…Voici la seule voie pour Karim et Khaf d’être amnistiés

En cas de non amnistie : ce que peuvent mijoter Karim Wade et Khalifa Sall

Entre le Président de la République, Macky Sall, et Karim Wade, et Khalifa Sall, c’est comme si le premier nommé voulait jouer avec les deux derniers, un jeu de poker Qui doit remporter la manche. Le Président de la République, Macky Sall avec le jeu de ses retrouvailles avec son Prédécesseur au Palais, avait voulu observer la détente. En acceptant de serrer la main à Me Abdoulaye Wade dans l’enceinte de la grande mosquée Massaikkoul Jinaan, puis accompagnant ce dernier jusqu’à son domicile, le Président Macky Sall posait un acte fort. Il a même reçu quelques jours plus tard au Palais, Me Abdoulaye Wade. Que c’était beau ! Tous les démocrates et hommes épris de justice, s’étaient mis à applaudir.

C’est dans la foulée que le Président de la République, Macky Sall avait accordé la grâce présidentielle à Khalifa Sall, l’ancien maire de Dakar qui avait été condamné par la justice dans l’affaire dite de la Caisse d’avance de cette mairie. La grâce accordée à Khalifa Sall ne pouvait être rangée que dans le registre des retrouvailles entre les deux hommes, d’autant qu’entre autres de ses exigences, Me Abdoulaye Wade n’avait jamais cessé de réclamer l’obtention de la grâce présidentielle pour Khalifa Sall ainsi que l’amnistie totale de la peine pour laquelle, son fils Karim Wade, est poursuivie. Une première étape avant une autre amnistie pour le cas Khalifa Sall.

Manifestement, le Président Macky Sall n’est pas dans les dispositions pour des amnisties totales des peines pour lesquelles, Karim Wade et Khalifa Sall sont poursuivis. Karim Wade et Khalifa Sall peuvent par rapport à cette situation qui se pose, s’en remettre au cas où ce serait le pire, leurs destins à Idrissa Seck à l’élection présidentielle en 2024 ou pourquoi pas, soutenir un autre candidat de l’opposition qui serait le mieux placé face au régime.

La rédaction de Xibaaru