Sidy Malick Coumba Ndiaye rend hommage à Samba Diabaré Samb

Un pan de l’histoire du Djolof vient de s’écrouler mais laisse à la postérité son charisme légendaire, sa probité, son humilité et sa bonhomie sans commune mesure. Samba Diabaré Samb, ce gawlo de tous les temps, et de tous les âges s’en est allé, rappelé à Dieu à l’âge de 95 ans cette nuit du vendredi 20 septembre 2019. Tout le pays est en deuil car la notoriété de cet homme à la voix de rossignol dépasse son terroir natal du djolof. Samba Diabaré Samb ne faisait pas que chanter, accompagné par son Khalam qu’il pinçait avec art, mais il rappelait en même les épopées glorieuses et les multiples péripéties de l’histoire de nos grands-parents pendant ces mémorables périodes de conflits. Notre famille était très liée à la sienne (sa mère était notre tante « badiaane « ) et Samba Diabaré nous le rendait bien en nous considérant comme ses jeunes fréres. Pour preuve, l’une des filles de mon frère ainé porte le nom de Adja Coumba Gueye Guissé, sa mère, par ailleurs amie intime à ma mère. La famille de Malick Coumba Ndiaye (mon père) exprime sa vive compassion à celle de Sally Gawlo (père de Samba Diabaré ) et adresse , en cette douloureuse circonstance , ses sincères condoléances à tout le djolof éploré  Puisse Allah SWT , dans Sa miséricorde infinie , l’accueillir en Son Paradis Céleste .   Ton cousin : Sidy Malick Coumba Ndiaye