Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko crée une « nouvelle » affaire qui va perdre Macky et son régime

0

Le Président Macky Sall est plus que jamais déterminé à faire son troisième mandat. Il est en train de déployer tous les moyens dont il dispose pour arriver à ses fins. Malgré tous les efforts consentis, il risque de rater la course pour la présidentielle de 2024. Le dossier de viol dans lequel son principal adversaire, Ousmane Sonko est cité, se dresse entre lui et le pouvoir. Cette affaire banale cache une affaire dans l’affaire.

sonkoLe leader du parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) hante le sommeil du chef de l’Etat. Même étant accusé de viols répétitifs et menaces avec arme, il trouve le moyen de mener la vie dure à Macky Sall. Ousmane Sonko a réussi à tourner cette affaire en complot. Avec ces nombreuses sorties, il a réussi à convaincre bon nombre de sénégalais qu’il était victime d’une cabale de la part du régime en place.

Avec l’aide de certains de ses inconditionnels tapis au sein des forces de l’ordre, il a mis la main sur certains documents qui lui donnent confiance sur l’issue de l’affaire dite «Adji Sarr». Malheureusement, ces documents, classés secret défense pour certains, se sont retrouvés sur la toile. Et entre les mains de certains journalistes. Ce qui a créé une affaire dans l’affaire. Car ces documents font partie des motifs de l’arrestation de Pape Alé Niang. Une arrestation devenue un véritable problème pour le Palais.

Ces documents portent de graves accusations sur l’ancien Procureur Bassirou Guèye. Ce qui pourrait affirmer la thèse du complot brandie par Sonko. Alors le nouveau Procureur de la République, Amady Diouf, est entré dans la danse pour limiter la casse. Malheureusement, son entrée maladroite ne fait que semer le doute dans la tête des sénégalais. En arrêtant le journaliste, le régime de Macky vient de confirmer que tout n’est pas rose dans cette affaire. Trop de zones d’ombre entourent cette affaire qui ne concerne que deux justiciables sénégalais.

sonkoL’arrestation de Pape Alé ne sera pas sans conséquence. Les acteurs de la presse y voient une grave entorse à la liberté de la presse. D’ailleurs, la coordination des associations de presse (CAP) exige la libération immédiate du confrère. Mieux, des associations internationales comme Reporters sans frontières se sont mêlées de cette affaire. Ce qui fait une très mauvaise publicité pour Macky Sall dont l’image a pris un sacré coup ces derniers jours.

Arrêter un journaliste est un signe de recul démocratique. En 2015, le Chef de l’Etat a bien affirmé qu’au cours de sa gouvernance, on ne verrait jamais un journaliste jeté en prison pour délit de presse. Mais sept ans après, Macky se dédit en confirmant que l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko cache de nombreux mystères. Et sur le plan politique, ces manigances du pouvoir peuvent bien se comprendre.

Le chef de l’Etat n’a d’yeux que pour son troisième mandat. Il écrasera toutes les menaces politiques qui se dresseront sur son chemin. Pape Alé en fait partie. Tout comme Madiambal Diagne, Pape Alé ne cache pas son appartenance politique. Le patron de Dakar Matin est un élément essentiel du dispositif de Pastef pour combattre Macky Sall. Après son arrestation, Ousmane Sonko s’est même empressé de faire un communiqué. Ce qui confirme la connivence entre les deux hommes. Car Sonko n’a jamais levé le petit doigt quand des groupes de presse se faisaient attaquer.

Pape Alé nous a habitués à ses sorties hors du commun et ses attaques frontales contre le gouvernement. Pour tout cela, il représente une menace à éradiquer pour le pouvoir. Mais c’est le partisan de Sonko qui semble être la cible du pouvoir. Et non le journaliste. Quoiqu’il en soit, Macky s’est fait piéger. Et s’en prendre à Pape Alé c’est se mettre à dos une bonne partie de la presse…

Macky est peut-être un génie politique. Mais à quinze mois de la présidentielle, il a perdu tout sens de l’orientation. Tous ces plans tombent à l’eau. En arrêtant Pape Alé, un journaliste proche de Sonko, Macky ne fait confirmer la thèse du complot vis-à-vis de son éternel adversaire. Ce nouveau dossier soulève moult réactions. Des réactions qui vont faire des dégâts pour le régime finissant de Macky.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire