Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko et ses pyromanes font peur…Macky et Antoine Diome au front

1

Sonko face au juge…Macky et Antoine scellent le destin des « pyromanes »

Les choses bougent enfin dans l’affaire « Sweet Beauty ». Ce dossier qui tient en haleine toute une République pourrait bientôt être vidée. Le nouveau doyen des juges, Maham Diallo, a posé un acte fort. S’il n’y a pas un changement de dernière minute, il va entendre le principal accusé dans cette affaire. Après moult échecs, Ousmane Sonko sera finalement devant le juge le 3 novembre. Face à cette journée qui s’annonce chaude, le Président Macky Sall et son ministre de l’Intérieur ont déjà peaufiné un plan stratégique pour les fauteurs de troubles.

sonko
Adji Sarr (à gauche) et Ousmane Sonko (à droite)

Les sénégalais n’oublieront pas de sitôt le 3 février 2021. C’est ce jour que l’on découvrait un autre visage du « tout-puissant » Ousmane Sonko. La jeune masseuse Adji Sarr avait saisi le commandant de la section de recherches pour viols et menaces de mort accusant le leader du parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF). Elle accuse Sonko de l’avoir violée à quatre reprises. Ce que le maire de Ziguinchor a toujours nié. Lui et ses partisans parlent même de complot.

Un an après, le dossier n’a toujours pas révélé tous ses secrets. Le principal accusé n’a toujours pas été entendu par le doyen des juges. La dernière convocation du leader de Pastef s’est soldée par quatorze morts. De nombreux jeunes avaient répondu à l’appel de Ousmane Sonko. Ce qui avait provoqué de véritables scènes de guérillas à travers le pays. Le Sénégal était à feu et à sang pendant pratiquement une semaine. Beaucoup de magasins Auchan et stations Total avaient été vandalisés. Ce qui avait mis Macky dans tous ses états.

Depuis que l’audition de Sonko est annoncée, les sénégalais ne dorment plus. Beaucoup redoute de voir le pays sombrer de nouveau dans la violence. Mais ce qui s’est passé en 2021 ne se reproduira plus. Le Président de la République en avait fait la promesse lors de son discours « guerrier » d’avril 2021. Depuis lors, le Président est en train d’y veiller. Il a donné des instructions fermes à son ministre de l’intérieur. Antoine Félix Abdoulaye Diome mène avec brio cette mission…

sonkoPour éviter tout débordement des Sonko-boys, le ministère de l’intérieur a pris les devants. Toutes les forces de défense et de sécurité, aussi bien la police, la gendarmerie que l’armée sont mobilisés. Un message radio de la police adressé aux commandants d’unité circule sur les réseaux sociaux. Dans le texte, il est écrit qu’en prévision de l’audition prochaine de Oscar Sierra (O.S comme Ousmane Sonko), tout le personnel du groupe opérationnel de Dakar est consigné dans les cantonnements pour compter du mercredi 02 novembre 2022 jusqu’à nouvel ordre.

Ainsi, les commandants d’unité sont invités à contrôler la présence effective du personnel sous ses ordres et de respecter strictement les heures de mise en place qui seront définies dans les notes de service établies durant la consigne. Comme quoi toutes les dispositions sont prises pour que le pays ne sombre pas dans la violence.

Xibaaru, qui a fait le tour de certains points stratégiques, a pu constater que les forces de défense et de sécurité ont déjà pris position. La gendarmerie est déployée tout au long de la route nationale. Impossible de passer par le rond-point Poste Thiaroye sans voir l’important dispositif mis sur place. Les hommes en bleu sont aussi campés devant les magasins Auchan pour éviter qu’ils ne soient la cible des pilleurs le 3 novembre.

Macky et Antoine sortent, ainsi, leur armada. Ces hommes et femmes, lourdement armés, auront la lourde tâche d’éviter tout débordement le 3 novembre. Ce qui n’augure rien de bon pour Sonko. S’il est placé sous mandat de dépôt, le leader de Pastef ne pourra pas compter sur ses jeunes. Le premier à allumer un feu risque de se retrouver à l’ombre. Reste uniquement à savoir si cela sera suffisant pour arrêter la force « destructrice » de Sonko.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)