Aliou Ndao Fall : « tant que le peuple fait confiance au président nous… »

Aliou Ndao Fall secrétaire national de l'APR chargé de la Diaspora

Le 09 novembre 2008, un certain Macky SALL président de l’assemblée nationale de la république du Sénégal, avec courage et détermination, sans attendre une déchéance organisée, décida de prendre en main sa liberté politique pour ne pas dire sa liberté. Ce jour il quittait toutes fonctions et privilèges politiques obtenus par la volonté du Président Wade, Secrétaire général du Pds. Même son poste de Maire de Fatick.

Suite à quoi, avec des hommes et des femmes de confiance, ils décidèrent de mettre en œuvre une idée longuement réfléchie : la création d’un parti politique.

L’histoire se répète comme autrefois et comme toujours, surtout l’histoire politique.

Le 1er décembre 2008, en lançant cet appel assourdissant gravé dans la mémoire d’un grand nombre de sénégalaises et sénégalais, appel qui proclamait la naissance de l’Alliance pour la République l’Apr, beaucoup de responsables politiques à l’époque, ne donnaient cher de la peau de ce jeune homme qui venait de plonger dans la marre aux caïmans. Rappelez-vous, c’était juste pratiquement à trois ans et trois mois de la présidentielle du 26 février 2012.

Mis à part les compagnons de la première heure, d’aucuns ne croyaient sérieuse cette grande entreprise de Macky SALL : la conquête libre, démocratique et transparente du pouvoir en si peu de temps. Mais ils avaient oublié que « Tout obstacle renforce la détermination. Celui qui s’est fixé un but n’en change pas. » Léonard De Vinci.

Votre serviteur que je suis, a eu la chance et l’honneur de vivre la symbolique et sincère reconnaissance de cette détermination par les 12 candidats venus soutenir à la place de l’obélisque, le candidat Macky SALL pour le second tour.

Ce jour, seule la Diaspora a eu le grand honneur de prendre la parole devant ces 12 candidats et devant les responsables de l’Apr, au premier chef, le président Macky SALL.

La suite de ce projet ambitieux et utopique disaient certains, fût extraordinairement belle, sans équivoque. Puisque sans contestation aucune au soir d’un 25 mars 2012. Mine de rien l’histoire est en train de se répéter à quelque chose prêt. En effet, ce mois de novembre 2020 à trois ans et trois mois de la présidentielle de 2024, l’ouverture procédée par le Président Macky SALL, n’a pas fini de faire couler beaucoup d’encre.

Que de supputations, que d’analyses et contre analyses, que de théories Machiavéliques, de gauche à droite et à longueur de journée à travers la presse, les réseaux sociaux et sous l’arbre à palabres. Pourtant comme disait Feu Djibo Ka au sujet du président Diouf : « Le président sait où il va, il reste à savoir si nous pouvons le suivre »?

Nous de la coalition BBY et singulièrement nous de l’Apr, nous répondons OUI nous saurons le suivre comme nous l’avions suivi avec succès en 2008. La confiance, l’engagement, la fidélité et le soutien, envers le Président Macky SALL et son projet de société qui a donné des résultats probants, demeurent aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. C’est le cas de le dire, haut et fort ici et maintenant. Quand un candidat remporte l’élection présidentielle avec 58,6% des voix, et à l’occasion de sa prestation de serment, il appelle au Dialogue National, ma foi,  » la Patrie avant le Parti », trouve tout son sens.

Pour le Président Macky SALL et ses fidèles compagnons, ce qui importe le plus est: l’Emergence, le Développement et la Réussite du Sénégal, pour un bon et harmonieux épanouissement de ses populations. Qu’elle que soit l’alchimie pour y parvenir, tant que le peuple souverain lui fait confiance et notre loi fondamentale l’y autorise, nous républicains, nous l’accompagnerons fidèlement pour que vive le Sénégal.

Aliou Ndao FALL

Secrétaire National chargé de la Diaspora

Membre du SEN.