Ultimate magazine theme for WordPress.

Le restaurateur offre le café aux vaccinés de la covid…il est menacé de mort

0

Le propriétaire d’un restaurant de Reinach, au sud de Bâle, qui voulait faire une opération spontanée, a décidé de déposer une plainte.

« Tu ne vivras pas assez longtemps pour le savoir. » C’est une partie du message qu’a reçu un restaurateur suisse de Reinach, une petite commune située dans le canton de Bâle-Campagne, rapportent nos confrères helvètes de 20 Minutes. Tout commence sur les réseaux sociaux. Le propriétaire de ce restaurant publie une annonce où il indique vouloir offrir un café à toutes les personnes qui sont vaccinées. À peine cinq minutes plus tard, il reçoit des menaces.

Intimidé par message vocal, le restaurateur demande alors à son interlocuteur ce qu’il allait faire. La suite l’interloque : « Tu verras, tu ne vivras pas assez longtemps pour le savoir », lui dit-il, alors que l’homme semblait en savoir déjà beaucoup sur lui. C’est dans une vidéo publiée elle aussi sur les réseaux sociaux que le propriétaire du restaurant a dévoilé l’affaire accompagnée de menaces de mort.

Les menaces se multiplient

Lui qui avait posté cette petite annonce de façon « spontanée », s’attendait à des réactions, mais pas à des propos si véhéments, d’autant que l’offre était éphémère. L’homme a donc décidé de porter plainte auprès de la police du canton. Que ce soit en France ou en Suisse, les menaces contre certains vaccinés se multiplient. C’est aussi le cas contre les élus, depuis l’instauration du pass sanitaire en France, comme le rappelait CNews.

Une députée LREM de l’Hérault avait porté plainte sur fond de discours anti-vaccinal le 14 juillet. Elle recevait dans ce message : « Dites aux autres députés de bien voter, car à partir de maintenant, c’est de vraies balles que vous allez prendre (je suis armé), faites attention où vous allez… » D’autres de ses confrères LREM avaient reçu des messages sensiblement équivalents. En Gironde, un homme a écopé de 300 euros d’amende pour avoir menacé trois élus du département, selon France Bleu. Il s’était montré agressif et avait tenté de les intimider.

laissez un commentaire