Ultimate magazine theme for WordPress.

Vaccin Covid-19 : les malades mentaux portent plainte contre l’Etat du Sénégal

0

Au Sénégal, les malades mentaux errants sont interdits d’accès aux soins depuis l’accession du Président Macky SALL au pouvoir, en 2012. Ce, à travers la confiscation et la fermeture, depuis 2013, du Siège de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), obtenu en 2002 à Kaolack, avec le concours du Président Abdoulaye WADE.

Comme si cette grosse injustice ne suffisait pas, le régime du Président Macky SALL les exclut des fonds de 1000 milliards de francs CFA, alloués aux populations, en soutien à la Covid-19.

Pendant les périodes de couvre-feu, l’Etat du Sénégal n’a voulu prendre aucune disposition pour sécuriser les milliers de malades mentaux errants, abandonnés, seuls, dans les rues, sous l’obscurité, la famine et la sollicitude.

Après les événements meurtriers, relatifs à l’affaire Ousmane SONKO, le Président Macky SALL a encore annoncé des centaines de milliards, pour l’emploi des jeunes, en ignorant toujours les droits de cette frange particulièrement vulnérable. Pourquoi le Président Macky SALL est-il vraiment injuste avec ses compatriotes, souffrant de troubles mentaux ?

Aujourd’hui, les sénégalais se vaccinent contre la Covid-19, avec l’argent du contribuable et l’on a vu le chef de l’Etat prendre ses doses pour se protéger de cette pandémie. Pour ces vaccins, l’Etat refuse de prévoir les malades mentaux errants, comme s’ils n’ont aucun droit dans ce pays.

C’est pourquoi, l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM), va déposer une plainte contre l’Etat du Sénégal, auprès du Procureur de la République, près le Tribunal de Grande Instance de Dakar, ce lundi 12 avril 2012 à 11 heures.

Rufisque, le 10 avril 2021,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) 

laissez un commentaire