Wade trahi…Nio Lank prend son argent et l’insulte

Dérapages verbaux : Kilifeu insulte Me Abdoulaye Wade

Sans que personne n’y prenne garde, le mouvement Nio Lank est aujourd’hui accaparé par les membres du groupe Y’en a marre. C’est pourquoi d’ailleurs, l’on assiste parfois à des dérapages provenant de ce mouvement. Nio Lank qui lutte pour dire « non » à l’augmentation des prix de l’électricité connait même une scission en son sein. Une partie de ces membres fondateurs disent ne plus se retrouver sur les orientations de ce mouvement. On peut les comprendre, après les propos injurieux tenus à l’égard de Me Abdoulaye Wade par le « Y’en à marriste » Kilifeu, ce vendredi, lors de la énième manifestation de Nio Lank.

Des propos injurieux qui indignent. Pourtant, c’est Fadel Barro, un autre « Y’en à marriste » qui, il y a quelques jours, tressait des lauriers à Me Abdoulaye Wade après que ce dernier avait rencontré une délégation de Nio Lank. Kilifeu aurait certainement voulu voir la participation du Parti démocratique sénégalais (PDS) à leur manifestation. Sa rage est grande, et il s’en prend à Me Abdoulaye Wade. Comme si ce dernier qui fut Président de la République du Sénégal, et qui durant toute sa vie, s’est consacré à l’avènement de la démocratie, de la liberté, se trouve obligé de prendre part aux manifestations de Nio Lank. Me Abdoulaye Wade n’a-t-il pas le droit de se tenir à l’écart de ces manifestations organisées par Nio Lank, s’il ne s’y retrouve pas ? Pourquoi donc, Kilifeu dont on se demande pour qui il se prend, prend la liberté de tenir des propos injurieux à l’endroit d’un homme de la trempe de Me Abdoulaye Wade qui a donné de l’argent à Nio Lank comme contribution à l’organisation des manifestations. Voici que ce généreux politicien est insulté par un « vaurien » de Nio Lank…

L’on comprend l’indignation de Me Diaraf Sow, secrétaire général national du parti ADAEJ (Benno Bokk Yaakar qui tout de suite réagi après les propos injurieux de celui qui se fait surnommer Kilifeu et qui pense qu’il lui appartient d’insulter des personnalités de la trempe de Me Abdoulaye Wade parce que tout simplement, elles n’adhèrent à leurs démarches. « En tant que sénégalais, je demande pardon à Maître Abdoulaye Wade, qui fut Président de la République du Sénégal, père incontestable du libéralisme sénégalais et grand-père incontesté de la nation sénégalaise pour les propos injurieux tenus par Kilifeu de Yen À Marre tout à l’heure lors de la manifestation de Nio Lank. Je rappelle à Kilifeu et à tous ces Y’en À Marristes que la discipline est la base de tout. », a réagi Me Diaraf Sow. Il interpelle dans sa démarche, le ministère de l’Intérieur, celui de la Justice ainsi que les parlementaires qui, croit-il, se doivent de réagir face aux propos injurieux de Kilifeu à l’endroit de Me Abdouaye Wade.

La Rédaction de Xibaaru