Ziguinchor : le cerveau présumé de la tuerie de Boffa Bayotte sera présenté au juge…

Deux années après, le dossier judiciaire sur le carnage survenu dans la forêt Bayotte en Casamance, va connaitre une évolution dans les prochains jours.

Selon une source judiciaire, le cerveau présumé de la tuerie qui a coûté la vie à 14 individus, sera présenté et entendu par le juge d’instruction du tribunal de Grande Instance de Ziguinchor ce 30 Juillet.

Pour rappel, le 6 janvier 2018, 14 jeunes coupeurs de bois ont été sauvagement exécutés et 7 autres blessés par une bande armée dans la forêt Bayotte située non loin du village de Boffa Bayotte dans la commune de Niassya, Département de Ziguinchor.

Quelques jours après, l’enquête menée par la gendarmerie a conduit à l’arrestation du journaliste Réné Capin Bassène et une vingtaine autres personnes citées dans cette affaire. Ces personnes inculpées sont poursuivies pour quatre chefs d’inculpation «association de malfaiteurs, assassinat, participation à un mouvement insurrectionnel et détention d’armes à feu sans autorisation».

Deux ans après, le journaliste René Capin Basséne et ses camarades ne sont toujours pas jugés. Leurs familles qui continuent toujours à clamer leur innocence, ont toujours attendu que ce dossier soit vidé une fois de bon pour qu’en fin jaillisse la vérité sur cette affaire qui continue à hanter les esprits des populations de cette localité du Sud du pays.

DEMBO JUNIOR COLY XIBAARU ZIG