19 août 2015: Doudou Ndiaye Rose, le grand maître des tambours, décède à Dakar

Issu d’une famille griot, Doudou Ndiaye Rose est l’un des musiciens africains les plus célèbres du 20e siècle, il va donner un nouveau visage à l’art traditionnel sénégalais. Ce mathématicien des rythmes, ce grand maître des tambours va exporter au reste du monde cet instrument de percussion royal qu’est le « sabar ». Jusqu’à sa mort le 19 aout 2019, il demeure le plus grand ambassadeur du Sénégal dans le cadre musicale.

Né le 28 juillet 1930 dans l’actuel Médina, Doudou Ndiaye a grandi dans une famille de griot entouré de tam-tam d’où son amour pour cet outil de percussion millénaire. Amateur de cinéma il découvre l’orchestre symphonique les cinquante violons et violoncelles qui accompagnent le chanteur dans les films de Tino Rossi dans les années 50 et tombe sous le charme. Et va crée son orchestre qui aura le privilège de participé au festivité de la fête de l’indépendance du 4 avril 1960. Depuis lors cette tradition se perpétue en compagnie des majorettes qui obéissent à ses rythmes.

A la fin d’une carrière bien riche, Doudou Ndiaye Rose aura créer des centaines de rythmes particulièrement distingués au Sénégal et dans le monde. A l’âge de 85 ans, ce fervent disciple de Serigne Babacar mourra le 19 aout 2015 et sera inhumé à Yoff où il demeure éternellement.