Ultimate magazine theme for WordPress.

Deux hautes personnalités signent la défaite de Diouf Sarr à Dakar…

1

Selon toute vraisemblance, le ministre de la santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, sera la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour la course à la mairie Dakar lors des élections locales du 23 janvier 2022. Un choix entériné par le président de la Conférence des leaders de BBY après la nomination d’Amadou Ba au poste de coordonnateur national de ladite coalition. Mais la coalition BBY a-t-elle mesuré les conséquences du choix porté sur le ministre de la santé et maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr ?

Deux grands dangers guettent la candidature d’Abdoulaye Diouf Sarr. Et Macky Sall lui-même n’a pas cerné les contours de cette candidature et les réalités du terrain avant de l’imposer. Tout d’abord, le candidat de la coalition BBY à la mairie de Dakar n’est pas favori du fait de son appartenance à la mouvance mais aussi il est victime de la communautarisation de son discours de candidature et de l’impopularité de deux personnages…

Discours communautaire

Abdoulaye Diouf Sarr a bâti sa candidature à la mairie de Dakar sur un socle ethnique. Il est de l’ethnie Lébou (première communauté traditionnelle de Dakar). L’un des chefs de cette communauté s’est même prononcé publiquement sur la candidature de Diouf Sarr. Le 12 juin 2021, le Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Makhtar Diop et les 12 Pencc réunis, ont décidé de soutenir la candidature du ministre Abdoulaye Diouf Sarr à la ville de Dakar.

Mais le grand chef traditionnel s’est empressé de « communautariser » la candidature du ministre Diouf Sarr à la mairie de Dakar : « C’est d’abord l’Imam Ratib de la Grande mosquée de Dakar qui disait un jour, qu’il souhaite un maire dakarois à la ville de Dakar. J’ajoute pour dire que je préfère un dakarois lébou…si on veut avoir beaucoup de représentants dans l’attelage gouvernemental, on doit se réunir, parler le même langage et défendre les intérêts de la communauté. »

Et cette communautarisation de la politique à Dakar a été accentuée par Abdoulaye Diouf Sarr lui-même qui affiche publiquement sa parenté à la chefferie traditionnelle léboue. Le ministre de la santé et de l’action sociale lui-même s’est vanté d’être le neveu du grand Serigne : « On me parle de Dakar, mais moi je parlerai de Ndakaaru. Mon oncle, c’est le Grand Serigne de Dakar. Et pour prétendre diriger les Lébous, il y faut avoir un oncle ».

Deux personnages impopulaires

Diouf Sarr sait très bien que « sa communauté Léboue » est divisée ; il y a les lébous qui le soutiennent et qui ont à leur tête Abdoulaye Makhtar Diop (son oncle) et les autres Lébous qui sont contre lui tout simplement parce qu’il a choisi d’être du côté de son oncle. L’impopularité de son oncle Abdoulaye Diouf Sarr qui dirige la plus petite communauté léboue a fait sortir de ses gonds l’autre communauté Léboue (la plus nombreuse qui part de Ouakam à Bargny). C’est la collectivité Léboue dirigée par l’autre Grand Serigne de Dakar, Pape Ibrahima Diagne.

Le Grand Serigne de Dakar, Pape Ibrahima Diagne, rame à contre-courant de la décision prise par son rival Abdoulaye Makhtar Diop et sa collectivité Léboue de porter leur choix sur le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, à la Ville de Dakar. Selon le dignitaire, ce n’est pas aux lebous de choisir qui doit diriger Dakar. Invitant à éviter l’ethnicisme au Sénégal, il dira : “Nous sommes dans une démocratie et la démocratie c’est la liberté d’expression et de choix.”

Quant au Jaraaf Youssou Ndoye de Ouakam qui fait partie de la communauté Léboue de Pape Ibrahima Diagne, il a carrément contredit Abdoulaye Makhtar Diop, le Grand Serigne de Dakar, oncle du ministre candidat Diouf Sarr en déclarant : « Les lébous n’ont pas choisi, Abdoulaye Diouf Sarr comme futur maire de Dakar ». Diouf Sarr paye ainsi son rapprochement avec l’impopulaire chef coutumier Abdoulaye Makhtar Diop. Mais ce dernier n’est pas le seul à nuire à la candidature du ministre…

L’autre grand impopulaire qui va peser sur la candidature de ministre Abdoulaye Diouf Sarr, c’est son grand patron…Macky Sall. Le président Macky Sall n’est plus dans le cœur des Dakarois et ce depuis les emprisonnements successifs de Karim Wade et khalifa Sall et les injustices observées par son gouvernement. Les législatives ont été gagnées de justesse et la présidentielle a été remportées du fait de l’absence des deux opposants du PDS et de Taxawu Dakar. Aujourd’hui, tout candidat de Benno ou tout ce qui s’apparente à Macky va subir la colère des Dakarois dans les urnes…

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)