Abdou Karim Fofana devient fou…il soutient l’homme à la machette

Propos appelant à la haine : Le soutien indigne d’Abdou Karim Fofana à Aliou Dembourou Sow

Les réactions d’indignation et condamnations des propos tenus par le député Aliou Dembourou Sow, membre de l’Alliance pour la République (APR) et Président du Conseil départemental de Ranérou fusent de partout. Des propos qui appellent à la haine. Aliou Dembourou Sow fait l’apologie de la violence et de la guerre civile en appelant les Peulhs à sortir les machettes contre tous ceux qui tenteront de se dresser pour barrer la route à un troisième mandat du Président Macky Sall.

Propos génocidaires

Des propos scandaleux pour un responsable de son niveau. Tous ceux qui sont soucieux de l’unité nationale, de la stabilité du Sénégal, tous les démocrates condamnent vigoureusement les propos tenus par Aliou Dembourou Sow, qui ailleurs aurait vu le Procureur s’auto-saisir dans cette affaire.

Aliou Sow est franchement indéfendable. Son parti, l’APR, dans un communiqué signé par son porte-parole Seydou Guèye s’est démarqué de lui, jugeant ses propos « inacceptables ». Selon le document : « Dans une déclaration largement diffusée sur les réseaux sociaux, notre camarade Aliou Dembourou Sow a tenu des propos inacceptables et inopportuns. (L’APR) tient à exprimer ses regrets. Aussi, l’APR se démarque de tout propos et de toute démarche aux antipodes de la ligne du parti, clairement exprimée à maintes reprises par le Président du parti et par nos différentes instances ».

Fofana, avocat du génocide

La réaction de l’APR est aux antipodes de celle d’un des leurs. Le ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat, Abdou Karim Fofana ose lui, prendre la défense de Aliou Dembourou Sow.

Qui est Abdou Karim Fofana pour oser prendre la parole publiquement pour se transformer en avocat du diable ? Abdou Karim Fofana n’a fait que renforcer la colère des Sénégalais qui aurait aimé voir le Procureur s’auto-saisir sur cette affaire.

Désolé, mais il est incompréhensible de voir un ministre de la République, de surcroît jeune et que l’on dit brillant, puisse se rabaisser dans ce débat de bas étage et soutenir un bandit.

Avec ces propos, Abdou Karim Fofana montre ses limites et sa propension à vouloir toujours plaire aux maîtres des lieux. Il s’implique sans raison aucune dans des conflits loin de sa zone de juridiction. Un jeune ambitieux aux dents cariées qui risque de repousser par sa mauvaise haleine tous ceux qui avaient de l’estime pour lui. Il a pêché par inexpérience et cela risque de lui coûter cher au sein de l’APR. Et cela n’arrange non plus sa côte car aux yeux de l’opinion publique, il passe pour être un opportuniste prêt à s’allier au diable pour arriver à « ses fins »…Lesquelles ?

La rédaction de xibaaru