Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire commissaire Bara Sangharé…et si le pharmacien avait tort

0

Dans l’affaire du Commissaire Bara sangharé des Parcelles Assainies, on note plusieurs zones d’ombre. Le pharmacien qui s’est présenté comme une victime sur les réseaux sociaux est-il réellement dans cette position comme il se décrit. Selon les dires du commissaire Bara Sangharé, le pharmacien a fait preuve de discrimination envers le simple client qu’il était.

Le commissaire confie, dans le procès-verbal de l’enquête, s’être présenté « dans une Pharmacie pour acheter un médicament, le Pharmacien me demande l’ordonnance, je lui fais comprendre que je l’ai oublié à la maison, il me fait comprendre que sans ordonnance, il ne peut pas me vendre ».

Après, il dit se mettre à l’écart en attendant qu’on lui ramène l’ordonnance. A ce moment, un autre client se présente pour un acheter un médicament, la même observation lui est faite, car comme lui, il n’avait pas d’ordonnance. Mais, l’autre collègue du pharmacien qui était à l’écart et qui a tout suivi, fait part à son pair de lui vendre car c’est un client régulier.

« J’observe tranquillement la transaction et ne pouvant pas supporter ce traitement discriminatoire, je lui dis qu’il est malhonnête ; il me rétorque que je ne vais pas lui apprendre son métier, que je suis plus malhonnête que lui et m’intime de sortir, ajoutant qu’il ne me vendrait plus, même avec ordonnance », relate le commissaire.

A le suivre, c’est à la suite de cette discussion qu’il a fait appel à ses hommes.

laissez un commentaire