Ultimate magazine theme for WordPress.

Alliance Wallu-Yewwi : Comment Sonko a rusé et poignardé Karim Wade

1

La coalition Wallu Sénégal de l’ex-président Abdoulaye Wade et la coalition Yewwi Askan Wi de l’opposant radical se sont accordées pour présenter des listes communes dans chaque département. Chaque coalition renforce l’autre dans un département où elle est en position de force. Cela veut dire qu’au niveau local, la liste commune sera dirigée par le candidat qui a gagné les dernières locales ou bien qui serait le mieux placé pour l’emporter.

Et xibaaru va vous expliquer comment avec cette méthode, Sonko et sa coalition ont abusé de la naïveté politique de Karim Wade pour anéantir le PDS et l’effacer de la scène politique Sénégalaise.

Les coalitions Wallu (PDS et alliés) et Yewwi Askan Wi (Pastef et alliés) ont décidé de faire des listes communes dans les départements de choisir comme tête de liste majoritaire le candidat qui a gagné les dernières élections ou celui qui est le mieux placé pour remporter les élections. Et ce calcul est basé sur les résultats des dernières élections.

Et tout le monde sait que lors des dernières élections locales, la coalition au pouvoir a gagné 38 département et l’opposition 7 départements. Mais sur les 7 départements le PDS n’en a gagné qu’un seul département, Diourbel et Yewwi est venue en tête à Dakar, Thiès Rufisque, Ziguinchor, Bignona.

Ainsi selon les critères de choix imposées par les deux grandes coalition Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégal, les têtes de listes seront ceux qui ont gagné dans leurs départements respectifs. Donc la majeure partie des têtes de listes seront de la coalition Yewwi Askan Wi. Et toujours selon les derniers résultats, la coalition Yewwi est devenue la seconde force politique du Sénégal derrière Benno Bokk Yaakaar et devant Gueum sa Bopp. La coalition Wallu arrive en 4ème position.

Donc le premier constat, c’est que la majeure partie des têtes de listes départementales seront de Yewwi. Et c’est important parce que la liste ou le candidat de Yewwi est en tête sera aux couleurs de ladite coalition. Et c’est maintenant que vous verrez comment Yewwi de Sonko a « niqué » la coalition Wallu de Karim Wade

Le second constat est basé sur le mode scrutin proprement dit. Quand vous votez pour votre liste départementale, ce vote est comptabilisé pour la nationale. C’est-à-dire que le pourcentage obtenu sur la liste nationale dépend du nombre de voix obtenus sur la départementale. C’est pour cela que cette liste nationale est appelée « liste proportionnelle ». Maintenant regardez comment Walllu a été piégée par Yewwi.

Dans les départements de Thiès, Dakar et Ziguinchor, les têtes de listes seront de Yewwi. Donc la liste sera aux couleurs de Yewwi. Dans lesdits départements, tous les électeurs libéraux voteront pour la liste Yewwi. Mais aussi leurs voix seront comptabilisées pour la liste nationale ou proportionnelle de Yewwi qui bénéficiera des votes des libéraux. Et puisque plusieurs listes seront dirigées par Yewwi, la majeure partie des électeurs libéraux vont voter pour la liste nationale de Yewwi et par conséquent pour Sonko. La liste nationale de Wallu n’en bénéficiera point puisqu’elle ne dirigera qu’un ou deux départements.

Le gagnant est assurément Sonko et Yewwi qui vont se retrouver avec un groupe parlementaire conséquent et le wallu du PDS n’aura qu’un seul député sur la proportionnelle. Avec cette alliance, Karim Wade et sa coalition seront les grands perdants. Certains libéraux ont tellement compris ce subterfuge qu’ils ont claqué la porte du PDS et de Wallu sachant qu’ils n’étaient pas dans les 5 premiers de la liste.

C’est le cas de Mayoro Faye qui a démissionné du parti parce qu’il était positionné à la 19ème place. Et il n’est pas le seul puisque L’actuel président du groupe parlementaire « Liberté et Démocratie », Serigne Cheikh Mbacké Bara Dolly a aussi quitté le navire des libéraux.

Karim Wade s’est fait avoir par Ousmane Sonko et Khalifa Sall qui connaissent bien les rouages et les modes de scrutin. Ils ont abusé de la naïveté politique de Karim Wade qui n’a pas jugé nécessaire d’entreprendre des concertations au sein de son parti. Il a tout fait seul et sans son père qui n’est au courant de rien. Karim Wade est le seul responsable de ce qui se passe. Il envoie le mythique parti démocratique Sénégalais vers le cimetière des éléphants politiques.

La rédaction de Xibaaru

Afficher les commentaires (1)