Alpha Condé…Président Assassin !!!

« Le jeune Souleymane Diallo a été tué d’une balle en pleine poitrine par la police alors qu’il se trouvait sur la partie autorisée de l’itinéraire de la marche » dixit le vieil opposant Cellou Dalein DIALLO. C’est extraordinaire l’Afrique, le continent le plus particulier du monde ; les policiers y tuent naturellement, les Présidents font tuer sans gêne et personne ne trouve cela anormale. La communauté internationale « Gestionnaire des droits de l’homme » ne semble pas être au courant de cette situation comme ce fut le cas au Congo avec Kabila, au Togo avec Faure Gnassingbé… Au final, je me demande à quoi elle sert à part s’intéresser aux ressources Africaines.

Alpha Condé, le Président de la république de la Guinée Conakry, après deux mandats, souhaiterait modifier la constitution pour en briguer un troisième. D’ailleurs c’est le cas dans plusieurs pays en Afrique (Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire et Macky SALL du Sénégal…). Cette tentative de modification fait face aujourd’hui à une opposition vive du peuple. Car le Président CONDE est irréfléchi, il disait : « Je créerai des usines de bonbons, de sucettes et de jumbos pour développer le pays ». Mais aussi parce que c’est un criminel « 122 jeunes âgés de moins de 25 ans ont été tués depuis qu’il est au pouvoir ». Franchement, je me demande comment les Guinéens ont fait pour avoir cet homme à la tête de leur pays. J’ai mal pour mon pays de cœur, j’ai mal pour ce pays que j’aime d’un amour immense.

Depuis qu’il a initié cette magouille constitutionnelle, 4 manifestations vives ont eu lieues où plus de 16 personnes ont été tuées. Celle du 14 novembre m’a le plus attristé où un policier faisait signe de la main à ses collègues qu’il tuerait le manifestant arrêté. Des coups violents et criminels s’en suivaient.  (Voir sur le site DakarMatin – Reportage de pape Alé NIANG sur les manifestations de la guinée).

Tous ces crimes suffisent pour confirmer qu’Alpha CONDE est un assassin avéré. Mais, je ne vais pas m’en limiter là, j’irai plus loin. Vous vous rappelez des massacres du 28 septembre 2009 au stade de Conakry où l’opposition Guinéenne tenait une mobilisation contre la candidature à la présidentielle du putschiste Moussa Dadis CAMARA ? Vous n’avez sûrement pas oublié quand les militaires ont surgi dans le stade en tuant 156 personnes ? Les tueurs seraient sous l’ordre du commandant Toumba DIAKITE, le bras droit de Dadis sans que ce dernier n’en soit au courant, il a été trahi. Le commandant aurait tué ces personnes sous l’ordre du Mandela Guinéen (Alpha CONDE) qui était le chef de l’opposition à cette période. Son objectif était clair, organiser un massacre de manière indirecte et le faire porter à Dadis Camara pour accéder à la magistrature suprême. C’est la raison pour laquelle le procès concernant cette affaire est une vraie mascarade et n’aboutira jamais tant qu’il est au pouvoir. Les autres commanditaires de ce massacre sont tous aujourd’hui nommés à des postes très importants par le Papa qui dotera à la guinée bientôt des usines de Bonbons et de sucettes. Claude Pivi, chef de la sécurité présidentielle, Moussa Tiégboro Camara, en charge de la lutte contre le grand banditisme, et Mathurin Bangoura, gouverneur de Conakry.  Quelle farce ! Des bandits qui dirigent le pays, c’est simplement hallucinant !

Quel est l‘intérêt d’Alpha CONDE de nommer à des postes importants des criminels qui ont tués plus de 150 personnes ? Pourquoi le procès tarde sans raison ?

Pourquoi le 25 décembre 2017, ils ont essayé d’empoisonner le Commandant DIAKITE depuis sa cellule ? A-t-il décidé de dire la vérité sur le vrai commanditaire de ces massacres ?

A vous d’en déduire la suite !

Donc je persiste et signe, Alpha CONDE, Président assassin et criminel !!!

Il est aujourd’hui important que les Africains se mobilisent pour que ce genre de psychopathe criminel ne réussisse plus à accéder au pouvoir.

Guinéens et Guinéennes, Battez-vous au prix de vos vies. Ne laissez en aucune façon ce monstre à la tête de votre pays.

« C’est la voix d’un peuple qui appelle à tous ses frères à se retrouver ». Extrait de l’hymne nationale guinéenne.

Au nom de la patrie, nous vaincrons ! Seule la lutte libère !

D.M

Ecrivain/Chroniqueur

Le plus Guinéen des Sénégalais !