Ultimate magazine theme for WordPress.

Assome Diatta ne veut pas de circuits parallèles dans la campagne arachidière

0

Le ministère du commerce veut jouer pleinement son rôle dans la campagne arachidière 2021/2022. Dans ce cadre, Aminata Assome Diatta a rencontré les acteurs impliqués dans la commercialisation à quelques 48 heures de l’ouverture.

Une rencontre au cours de laquelle les différentes parties prenantes ont indexé les difficultés qui gangrènent la filière, notamment la collecte itinérante qui porte préjudice aux producteurs et aux stockeurs. Afin de réduire les difficultés et permettre aux producteurs de jouir du fruit de leur travail, la ministre en charge du commerce a invité les acteurs à respecter les textes qui régissent la filière et la commercialisation de l’arachide.

En d’autres termes, elle a indiqué que pour cette campagne, la collecte itinérante doit être bannie parce que n’étant pas prévue par la loi. « Si la loi a prévu un dispositif, il faut nécessairement que tout le monde s’y conforme. Même s’il y a de nouveaux acteurs et des changements dans le contexte, il faut qu’on accepte de respecter les règles en attendant que celles-ci soient changées » pour la prochaine campagne.

Le directeur du commerce intérieur a rappelé dans sa présentation introductive l’ensemble des textes qui organisent la filière, de l’ouverture à la transformation ou à l’exportation en passant par la collecte et le contrôle de la qualité. Il s’agit, selon le directeur du commerce intérieur, des décrets 85-178 du 13 Février 1985 et ceux de 1987 et de 88 et enfin celui de 2010 portant libéralisation de l’exportation des arachides.

A la lumière de ces textes, la collecte se fait au niveau des points de collecte identifiés et reconnus par le décret et la collecte itinérante n’est pas prévue, cela pour des raisons de traçabilité et de contrôle de la qualité des graines. Lire la suite en cliquant ICI

laissez un commentaire