Avec la covid-19, les inondations, la foudre se met aussi à tuer : Où va le Sénégal ?

L’Etat du Sénégal se trouve interpellé. Le Président de la République Macky Sall doit réagir. Au Sénégal, il manque que les responsabilités ne sont jamais situées, afin que les coupables soient sanctionnés. La covid-19 tue, les inondations meurtrières, mais voilà que la foudre s’y mêle. En moins de 48 heures, trois personnes ont perdu la vie à cause de la foudre au Sénégal. Encore la faute à des autorités.

Il n’y a pas à chercher ailleurs. Retrouver tout ce qui arrive au Sénégal, à des calamités. Quelque part, il y a des responsables fautifs qui doivent rendre des comptes. La gestion de la pandémie à covid-19 se montre comme étant un véritable désastre avec le nombre de morts qui ne cesse de s’alourdir. S’en suivent les inondations avec le nombre de morts enregistrés, sans compter les bétails perdus et les maisons englouties.

La foudre est venue s’y ajouter. En moins de 48 heures, trois personnes perdent la vie à cause de la foudre. Ce n’est pas une première au Sénégal, durant ces dernières années, de nombreuses personnes ont péri à cause de la foudre. D’ailleurs, en ce début d’hivernage, deux femmes de la commune de Toubacouta, habitantes du village de Keur Layène Socé avaient tuées par la foudre. Les deux victimes se trouvaient alors dans leur verger et trouvaient refuge alors que la pluie s’abattait. Elles ont été foudroyées.

Le décombre devient macabre pour le Sénégal. Avec la covid-19, les inondations, la foudre s’y met. Il y a encore des responsabilités qui doivent être situées. En début de saison des pluies pour cette année, l’Etat a débloque un montant de 700 millions FCFA mis à la disposition de la direction de la Protection civile afin que des paratonnerres soient installés sur l’étendue du territoire national. Qu’en est-il de la gestion de cette affaire ? Comme toujours, aucun compte ne va être rendu.

Après tout, ce sont les pauvres populations plongées dans leurs malheurs, car pataugeant dans les eaux de pluies, laissées à la merci des poteaux électriques meurtriers, et toujours désarmées face à la covid-19, qui sont maintenant comme livrées à la foudre. Les populations qui sont maintenant désemparées doivent à présent se demander où vont-elles ? On en est même à se demander où se trouve l’Etat ? Est-ce qu’il n’a pas démissionné ?

La rédaction de Xibaaru