Bara Ndiaye…Qui est derrière lui ? Tout sur ce tueur d’élites

Guéguerres à l’APR : Pour qui se prend un certain Bara Ndiaye ?

L’Alliance pour la République (APR) est guettée par le syndrome des partis au crépuscule de leurs règnes. Déjà non structurée, l’APR est une armée mexicaine. Des seconds couteaux se sentent pousser des ailes dans ce parti, sans que personne ne croit nécessaire de les rappeler à l’ordre, pour s’en prendre à des personnalités de premier rang de la République. Tenez, qui connaissait cet obscur personnage nommé Bara Ndiaye, journaliste sorti du CESTI dans son CV, mais qui n’a jamais exercé ; et qui s’est retrouvé un beau matin propulsé administrateur de la Maison de la presse par les bons vouloirs du Palais ? L’on en est à nous souvenir qu’il y avait une période dans le passé où les salles de rédactions étaient remplies de communiqués de presse de And-Jëf/PADS, puis de l’APR envoyés par un certain…Bara Ndiaye.

C’est cet individu qui, comme un coq qui a cru avoir des cornes, se retrouve dans l’enclos plein de béliers et qui veut engager des combats contre eux. Dans certains salons de la République, l’on en est à se poser des questions, s’il faut en rire ou s’il faut en pleurer, lorsque Bara Ndiaye, en dehors de toute ethique républicaine et par manque de pudeur, de décence, s’auto-octroie le droit d’adresser une lettre ouverte à la troisième institution de la République qu’est la Présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE) Mme Aminata Touré ainsi qu’au ministre des Affaires étrangères ? Il les somme de se prononcer sur ses interpellations dans sa lettre ouverte au passage truffée de fautes ? Si, si, Bara Ndiaye et ses comparses, après avoir été confondus par l’opinion, lasse de leurs manœuvres cousues de fil blanc, consistant à chanter à tout vent, la théorie d’un complot fomenté par des responsables de la mouvance présidentielle qui auraient des agendas cachés en lorgnant le fauteuil du Chef de l’Etat, Macky Sall, ont décidé de passer à une étape supérieure.

Cette fois-ci, il s’agit de citer nommément ceux qu’ils ont placé dans leur ligne de mire. Naturellement, ce sont Mme Aminata Touré et M. Amadou Ba à qui, injonction est faite par le sous-fifre du cercle des réels comploteurs de la République envoyé en éclaireur, de se prononcer s’ils ont oui ou non, un agenda caché.

Dans cette affaire, l’on ne peut comprendre l’attitude du Chef de l’Etat Macky Sall qui a menacé de sanctions tout responsable de son parti qui outrepasserait ses ordres en s’attaquant à d’autres. Car, il aurait besoin de sérénité pour réaliser ses chantiers. Comment donc, ce Bara Ndiaye un simple administrateur, dans un ton tout aussi arrogant que méprisant, peut-il se permettre de s’adresser la troisième personnalité de la République ainsi qu’à un ministre de la République ? Et que le Président de la République, se contente d’observer sans le rappeler à l’ordre. A moins qu’il n’ait donné son onction à ce cercle de comploteurs de la République, bien dans leur rôle pour mieux conserver leurs privilèges et prébendes. Si tel est le cas, pourquoi tant de bruit, de simples décrets du Chef de l’Etat auraient suffi pour limoger Mme Aminata Touré et M. Amadou Ba de leurs postes respectifs.

La rédaction de Xibaaru