Ultimate magazine theme for WordPress.

Barthélemy Dias maire de Dakar…le Palais tremble déjà

1

Les prochaines élections se lisent sur toutes les lèvres. Elles font les Unes des médias et sont discutées sur la place publique. A deux mois exactement de ces joutes électorales, opposition et pouvoir sont sur le pied de guerre. Et Dakar sera l’attraction de ces élections. Barthélemy Dias, officiellement investi dimanche dernier, ira à l’assaut de la capitale sénégalaise. Mais après les propos tenus par Abdou Karim Fofana, on sent la peur du côté de la mouvance présidentielle.

Si le Président Macky Sall ne peut pas être intimidé par ces adversaires, ce n’est pas le cas pour toutes les personnes de son camp. Abdou Karim Fofana tremble déjà de voir le maire sortant de Mermoz Sacré-Cœur être à la tête de la capitale sénégalaise. « Dakar est la capitale de l’Afrique de l’ouest donc, Dakar ne peut pas s’offrir au dernier des insulteurs ou le premier des bandeurs de muscle. C’est une attitude républicaine qui manque chez l’opposition et qui crée tout ce bruit », dit-il.

Abdou Karim Fofana, invité du Jury du dimanche, de poursuivre : « je pense aussi que dans Yewwi Askan Wi il y’a un problème, des non-dits, des conflits d’intérêt, des calculs politiciens. Barth c’est la pire des choses qui peut arriver à la ville de Dakar. »

Alors en quoi et pour qui la venue de Barth à la tête de la mairie de Dakar sera-t-il la pire des choses ? En tout cas pour les Dakarois, ce ne serait pas une chose mauvaise. Contrairement aux gens à la mouvance présidentielle. À la tête de la mairie de Mermoz Sacré-Cœur, Dias-fils a su développer sa commune. Mais il a souvent mené la vie dure au gouvernement dans le périmètre de sa commune où les ministres s’y aventuraient rarement.

Alors les propos du ministre en charge du Plan Sénégal Émergent (PSE) viennent confirmer ce que les sénégalais savaient déjà. À la tête de la capitale sénégalaise, Barthélemy Dias sera un véritable danger pour le Palais. Il pourrait bloquer tous les projets venant de l’Etat. Et cela anéantirait tous les efforts du gouvernement. En d’autres termes, avec Dias-fils aux commandes, les tensions entre la ville de Dakar et le Palais prendront l’allure d’une bataille avant l’heure de la présidentielle.

Alors le Président Macky Sall fera tout ce qui est en son pouvoir pour contrer Barthélemy Dias. Et le locataire du Palais n’hésitera pas à activer les leviers de la justice pour bloquer le maire sortant de Mermoz Sacré-Cœur. Mais malheureusement pour le chef de l’Etat, la justice n’est plus cette justice couchée à ses ordres. Et ce qui s’est passé avec les recours introduits par la coalition Yewwi Askan Wi le prouve à suffisance. Alors le gouvernement est face à un sacré dilemme pour 2022.

Désormais les dés sont jetés. Investi par une immense foule de militant ce dimanche au terrain Khar Yalla, Barthélemy Dias fait déjà trembler le Palais. Ayant eu une certaine maturité politique, il est devenu un adversaire redoutable pour le pouvoir, qui ne peut plus utiliser la justice pour contrecarrer ses projets.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

Afficher les commentaires (1)