Ultimate magazine theme for WordPress.

Bignona-remaniement : Macky zappe le fief de Sonko

Macky Sall (à gauche) et Ousmane Sonko (à droite)
0
Samedi dernier, un nouvel attelage gouvernemental a été dévoilée aux sénégalais. Dans cette liste de 38 membres, compte non tenu des décrets nommant certains membres du cabinet présidentiel, aucun responsable du département de Bignona ne figure. Certains diront que ce n’est pas une obligation pour le Président de la République de choisir ou nommer dans son gouvernement quelqu’un du département de Bignona. Mais vu ce que représente ce département qui est mis au-devant de la scène ces dernières années, les gens comprennent difficilement les choix du Président Macky Sall.
La région de Ziguinchor compte seulement deux ministres et tous les deux sont du département de Ziguinchor alors que sur le plan géographique, le département de Bignona fait 72% du territoire régional de Ziguinchor. Sur le plan administratif, Bignona compte quatre arrondissements et vingt collectivités territoriales. Ce qui veut dire que le département de Bignona est un enjeu politique non négligeable surtout dans le contexte actuel.
Depuis 2012, Macky a toujours gagné le département de Bignona jusqu’à l’avènement de Sonko notamment à partir de la présidentielle de 2019. Depuis lors, il ne gagne plus à Bignona mais ce qui est bizarre dans tout cela, c’est qu’il ne fait rien pour renverser la tendance même si la tâche ne peut être facile. Ses responsables locaux sont livrés à eux-mêmes et à la merci du phénomène Ousmane Sonko qui a ses sources dans le département de Bignona exactement dans le village de Bessire. Les responsables de coalition Benno Bokk Yaakaar de Bignona n’ont aucun moyen pour faire face à l’initiateur du « Burok » et pourtant, même s’ils savent que le combat semble perdu d’avance, ils se battent comme des diables pour sauver l’honneur pendant ce temps, leur chef ne les renforce pas.
Macky Sall lui-même a des problèmes pour contenir Sonko et sa vague, comment imaginer que des maires ou secrétaires généraux puissent lui tenir tête ? Aucun DG, aucun ministre, et peut être un seul PCA d’une institution que peu de gens connaissent. Actuellement, le camp présidentiel ne compte que trois maires, trois secrétaires généraux, un président d’un observatoire logé à la présidence de la république, un directeur de centre des œuvres universitaires, un ministre conseiller s’il sera reconduit, deux hauts conseillers obtenus grâce au boycott de l’opposition entre autres petits os à grignoter qu’on a confiés aux responsables du département de Bignona. C’est à la limite une insulte.
Des jeunes comme Ansoumana Sané, atab Badji, Ernest Abou Sambou entre autres Abdou Ben Sambou, Mamina Kamara  ont bien le profil ou même meilleur profil que certains qui sont bombardés à des postes de choix alors qu’ils n’ont rien gagné. Et pourtant, dans ce contexte politique incertain et difficile dans le département de Bignona, Ansoumana Sané et Atab Badji, tous de l’APR ont réussi à gagner respectivement la commune de Sindian et la commune de Niamone et on peut y ajouter Papis Ansoumana Diémé, maire de Mlomp. Des jeunes qui émergent et qui font des résultats mais qui ne sont pas encouragés.
Ansoumana Sané est l’actuel secrétaire général de Limak AIBD suma, Ernest Abou Sambou est serétaire général de l’ANRAC et Atab Badji est nouvellement élu haut conseiller des collectivités territoriales mais tout le monde sait qu’ils méritent mieux. Mais le chef a choisi zappé tout le département de Bignona. Ses responsables locaux sont fragilisés jusque dans leurs os. Cependant, personnes ne semble surpris tellement le département de Bignona est habitué à ce genre d’humiliation de la part de Macky Sall.
En effet, depuis bien avant son accession à la magistrature suprême, quand des responsables comme Abdoulaye Badji, Mamina Kamara, Lansana Sané, Ernest Abou Sambou, Ansoumana Sané Atab Badji entre autres se battaient pour installer son parti et pour qu’il soit président de la République, ils ne sont vraiment jamais récompensés à la hauteur de leurs efforts en dehors du Ministre Abdoulaye Badji qui a été son chef de cabinet et ministre conseiller personnelle, Mamina Daffé qui a été nommé DG du PRODAC et limogé après et Moustapha Lo Diatta qui a occupé les fonction de secrétaire d’Etat puis ministre conseiller auprès du ministre de l’agriculture et aujourd’hui directeur du centre des œuvres universitaires et sociales du l’université Assane Seck de Ziguinchor.
C’est comme si Macky a toujours eu des problèmes avec le département de Bignona où le problème c’est eux-mêmes les responsables de Benno. Quoiqu’il en soit, le constat est que « Macky a oublié le département de Sonko » pour citer un responsable d’un mouvement allié au niveau de Bignona. Et dans ces conditions, vaut mieux ne pas venir faire campagne à Bignona en 2024 car la défaite est déjà assurée à moins que le Président se rattrape avec les nominations de DG et PCA. En attendant, il vient d’agrandir le boulevard aménagé pour Ousmane Sonko qui risque de vider le camp présidentiel avant la prochaine présidentiel car personne ne veut être dans une équipe où on ne reconnais pas sa valeur et qui perd tout le temps.
L.Badiane pour Xibaaru
laissez un commentaire