Boughazelli finançait ses campagnes électorales avec…les faux billets

Oumar Samb complice et ami de Bougazelli , arrêté dans l’affaire des faux billets, est passé aux aveux. Auditionné, il a fait des révélations explosives sur le député Seydina Fall.
Dans des propos repris par le journal Libération, Samb confie aux gendarmes que Boughazelli lui a dit que c’est avec l’argent issu du trafic des faux billets qu’il finançait ses campagnes électorales.

Le député soutenait également qu’il détenait des milliards en billets noirs et se vantait de la bonne qualité de sa marchandise. Boughazelli lui confiait aussi qu’il avait aussi beaucoup de paquets de billets noirs dans son bureau qu’il veut échanger en CFA.

Samb ajoute : « J’ai propose à Boughazelli de me vendre un paquet de billets noirs d’une valeur d’un millions de dollars à un million de Fcfa ».

Les billets vendus, il a rencontré un Nigérian qui lui a lavé les billets noirs. Économiste de formation, Oumar Samb est aussi responsable politique et président du mouvement « Diarign Sa Reew ».