Ultimate magazine theme for WordPress.

Brésil : Un champion de Jiu Jitsu tu d’une balle en pleine tête au Brésil (vidéo)

0

Thaynã Higor, triple champion de jiu jitsu, est décédé après avoir reçu une balle en pleine tête, le 12 octobre dernier.

Nouveau drame très violent au Brésil. Nos confrères de La Sueur rapportent, ce lundi 24 octobre, la disparition de Thaynã Higor, 25 ans, triple champion du monde de la Confédération brésilienne de jiu-jitsu parasportif (CBPJJ). L’athlète a trouvé la mort le 12 octobre dernier dans le quartier de Canto do Forte, sur la côte de São Paulo, au Brésil. Alors qu’il sortait d’un dîner dans un restaurant japonais et qu’il patientait sur le trottoir, un homme lui a tiré dans la tête, à bout portant.

Une vidéo de l’agression très violente a été diffusée et l’agresseur semble avoir choisi sa cible au hasard… (voir la vidéo en cliquant ici)

Le meurtrier présumé, Maurício Souza Alves, 35 ans, est ensuite rentré dans l’établissement et a abattu un autre homme âgé de 67 ans, précise le site Metropoles. Le criminel a ensuite pris la fuite et s’est réfugié dans une pizzeria. Il a pris plusieurs otages mais heureusement, il a pu être interpellé par la police militaire de São Paulo sans faire d’autres victimes.

Le Secrétariat de la sécurité publique de São Paulo (SSP-SP) a déclaré que l’affaire faisait l’objet d’une enquête ouverte par le Département des enquêtes générales (DIG). D’après les derniers éléments rapportés par Metropoles, le sportif aurait pu être pris pour un agent de sécurité du restaurant par le criminel, ce qui aurait entraîné son exécution.

Le champion Thaynã Higor était un prodige de sa discipline. L’athlète était handicapé de naissance à la suite d’une erreur médicale qui a empêché « son bras gauche de développer pleinement sa masse musculaire ou une gamme complète de mouvements », précise le site Bloodyelbow. Le champion avait remporté durant sa carrière trois titres mondiaux au sein de Confédération brésilienne de jiu-jitsu parasportif (CBPJJ). En 2018, il avait également…lire la suite ici

laissez un commentaire