Cheikh Diallo…l’ancien Karimiste qui veut entrer au Palais

Triste le Sénégal ! Voilà que des individus obscurs de la trempe d’un certain Cheikh Diallo se mettent au-devant de l’actualité de par leurs positions aussi saugrenues qu’incongrues. Qui est ce Cheikh Diallo ? Si ce n’est qu’un individu sans aucune formation accepté au journal, le quotidien Le Matin, et encadré par des journalistes talentueux dans ses premiers pas, avant d’être confiné dans le rôle de stagiaire au sein du desk international.

Marginalisé, le voilà qui, par un simple coup de baguette magique, va se retrouver au sein du défunt hebdomadaire Le Cafard Libéré comme reporter. Voilà le début de toute une histoire qui le conduira à se trouver en tant que journaliste à couvrir la campagne du leader du Parti démocratique sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade en 2000 qui sera finalement élu Président de la République. Du fait de la proximité, il se lia des liens avec Me Abdoulaye Wade et à son fils Karim Wade.

Cheikh Diallo passe pour être un opportuniste à souhait. Il aurait dû être emporté à travers tous les malheurs que traverse Karim Wade, tant il se soumissionnait à ses ordres lorsque le PDS était parvenu au pouvoir du fait de l’alternance en 2000. Cheikh Diallo a même connu la prison en même temps que Karim Wade, sur l’affaire de la traque des biens mal acquis par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). Du fait d’avoir retourné son manteau bien poussiéreux, le voilà qui épargné de toutes poursuites judiciaires, se croit obligé de se mettre en chien de garde-chiourme du Président Macky Sall.

Mairie de la ville de Dakar : La sortie maladroite de Cheikh Diallo

Invité de l’émission Grand Jury sur la RFM de dimanche passé, Cheikh Diallo qui s’autoproclame comme le grand théoricien de ce qui a été comme étant l’une des plus grosses escroqueries intellectuelles au Sénégal, la Génération du concret, ose déclarer la plus absurde des idées comme quoi, il doit appartenir au Président de la République de nommer le maire de la ville de Dakar. Voilà qui doit bien faire rire ! Une position ni plus, ni moins rétrograde comme l’indique d’ailleurs le vice-Président de l’Assemblée nationale, Grand Serigne de Dakar, l’honorable Abdoulaye Makhtar Diop. Pour avoir été ancien maire de Dakar-Plateau et ancien adjoint au maire de la ville de Dakar qui peut être plus qualifié qu’Abdoulaye Makhtar Diop pour parler de la question. A la bonne heure.

La rédaction de Xibaaru