Ultimate magazine theme for WordPress.

Comment le « plan » de Macky contre l’opposition a échoué

0

Entre le Président Macky Sall et certains membres de l’opposition, c’est l’amour impossible. Le fossé qui les sépare ne cesse de s’agrandir de jour en jour. Ces derniers multiplient les assauts vers le Macky. A la veille des élections législatives du 31 juillet 2022, ils s’approchent de leur objectif. À savoir la cohabitation à l’Assemblée nationale mais aussi chasser le locataire du Palais en 2024. Et s’ils en sont arrivés à ce niveau, c’est parce que le patron de Benno a raté son plan de départ.

S’il y a une chose dont les Sénégalais ne doutent plus, c’est le génie politique du président Macky Sall. Cet homme a démontré à la face du monde que c’est un digne produit de l’ancien chef d’Etat Abdoulaye Wade. En dix ans de règne, il a réussi des prouesses tant en matière de développement que sur le plan politique. Mais à deux ans de la fin de son second mandat, ce génie politique semble quitter le locataire du Palais et les membres de Benno. En plus de commettre des erreurs de débutants, ils n’ont pas réussi à accomplir leur sombre dessein envers l’opposition.

A l’occasion d’un meeting de l’APR en 2015, le président, Macky Sall avait lancé une pique à ses opposants : «nous allons réduire l’opposition à sa plus simple expression». Depuis lors, il n’a cessé de poser des actes politiques pour arriver à ses fins. En bon apprenti de Me Wade, il a raflé tous les transhumants et frustrés venant de l’opposition. Macky a réussi à noyer de grandes figures de l’opposition, comme le Parti Socialiste ou l’AFP au sein de Benno Bokk Yakaar. Même les attaques frontales des «Mackysards » semblent ne plus avoir les effets escomptés.

Ce, parce qu’il reste toujours des poches de résistance au sein de l’opposition. Et elles sont dirigées par de nouveaux leaders politiques. Ces derniers ont réussi à envoyer les vieux dinosaures et les opposants de salon à la retraite. Sous la houlette de leaders comme Ousmane Sonko, Barthélemy Dias, ils chamboulent tous les plans de Macky. Cette nouvelle race de politiciens n’hésite pas à utiliser les jeunes pour faire bloc entre eux et les attaques du camp d’en face.

Sur les réseaux sociaux, ils ont à leur solde une armée qui tire sur tout et tout le monde. Mais ces derniers font face à une nouvelle concurrence. Une concurrence qui rend difficile la mission de Macky à réduire l’opposition à sa plus petite expression. Ce que Xibaaru appelle la troisième voie est venue s’ajouter à l’opposition radicale. Composé d’anciens ministres et députés, ils comptent aller à l’assaut du « Macky ». Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum et Dr Abdourahmane Diouf sont les fers de lance de la coalition dénommée Aar Sénégal. Avec Bougane Gueye Dany, ils incarnent l’opposition technocrates.

Le seul problème de l’opposition c’est qu’elle va à l’assaut du Macky en ordre dispersé. Cette dispersion diminue leurs forces. Il leur suffit de faire front commun pour réussir à écraser leur adversaire commun. Malheureusement ces leaders n’ont pas encore compris les vrais enjeux de l’heure. Ils préfèrent se lancer dans des querelles de borne fontaine. Ce qui permet à Benno Bokk Yakaar de souffler.

Mais il ne faut pas encore vendre la peau de l’ours. Macky Sall est un lion qui dort. À son réveil il peut encore faire des dégâts. D’ici 2024 il va tenter de couper la tête du serpent avec tous les moyens du bord. Alors que les Ousmane Sonko, Barthélemy Dias, Bougane Gueye Dany, Abdourahmane Diouf ou Thierno Alassane Sall ne pensent que les portes du Palais leur seront grand ouverts. Il leur faudra batailler très fort pour éviter d’être réduits à leur plus simple expression.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire