Comment Wade a utilisé la crise du PDS pour imposer Karim

Soutien des fédérations du PDS : Comment Me Abdoulaye Wade veut imposer son fils Karim

Depuis que, Oumar Sarr et compagnie ont décidé d’entrer en rébellion contre Me Abdoulaye Wade qui a entrepris de restructurer les instances dirigeantes du Parti démocratique sénégalais (PDS), ce parti est comme en ébullition. Oumar Sarr et ses compagnons ont choisi de ne pas démissionner du PDS, mais d’y rester en créant leur propre courant et de mieux faire face à Me Abdoulaye Wade. Ce dernier qui n’est pas né de la dernière pluie, semble avoir trouvé la parade, en activant les fédérations départementales de son parti qui une à une se réunissent en assemblée générale et lui apportent des motions de soutien.

Dans une fédération comme celle de Kaffrine, on en est même arrivé à expulser son président qui se trouve être M. Babacar Gaye, un des principaux frondeurs contre Me Abdoulaye Wade. L’on se demande ce qui peut bien motiver Me Abdoulaye Wade pour qu’il se serve des fédérations comme leviers afin de mieux faire face aux frondeurs ? L’ancien Président de la République qui veut anticiper sur la stratégie des frondeurs qui refusent de démissionner d’eux-mêmes du PDS pour mieux l’affronter à l’intérieur des structures de cette formation politique, veut avoir une longueur d’avance sur ces derniers.

La stratégie est claire pour Me Abdoulaye Wade. Il s’agit pour lui de couper les herbes sous les pieds de ces frondeurs et de mieux vendre son projet de dévolution monarchique du PDS à son fils auprès des instances comme les fédérations. Ces dernières n’ont actuellement d’autre choix que de légitimer son entreprise qui est d’imposer son fils Karim Wade comme étant le candidat unique à sa succession au PDS.

La rédaction de Xibaaru