Voici les opposants qui inventent des scandales pour…exister

2 milliards de FCFA au Chef de l’opposition : De qui se moque Mamadou Lamine Diallo ?

Une recette fait cours dans les rangs de l’opposition au Sénégal. Elle consiste à se lancer dans des annonces spectaculaires contre le pouvoir en place, afin d’acquérir une certaine popularité auprès des populations. Des leaders de l’opposition incapables de mobiliser sur le terrain une bonne partie des populations, ont choisi d’investir les médias pour y aller de révélations, les unes plus fantaisistes que les autres.

Il y a d’abord l’inénarrable Ousmane Sonko qui avait pensé tenir en haleine l’opinion sur des affabulations à propos de 94 milliards de FCFA détournés dans une affaire portant sur titre foncier. On n’a pas encore fini d’épiloguer sur cette affaire avec la mise sur pied d’une Commission d’enquête parlementaire par l’Assemblée nationale qui a fini par blanchir l’ancien Directeur général des Domaines mis en cause par Ousmane Sonko. Sonko lui-même senti qu’il avait été pris dans son propre piège n’a trouvé rien de mieux que de refuser à répondre aux convocations de la Commission d’enquête parlementaire, afin d’apporter les preuves qu’il dit détenir sur cette affaire. De preuves, Ousmane Sonko n’en détient en réalité aucune, et actuellement c’est lui-même qui fait l’objet d’accusations dans cette affaire qui est loin donc d’être terminée.

Seulement que fait le leader du Pastef qui a intérêt à ce que cette affaire soit rangée aux oubliettes, c’est de sortir un autre tour dans son sac en y extirpant une accusation contre le Président Macky Sall qui n’est pas une nouveauté sur l’accord entre l’Etat du Sénégal et une société turque sur l’exploitation du fer de la Falémé, car elle avait été lancée depuis bien longtemps par d’anciens candidats à l’élection présidentielle dont la plupart avaient été recalés à l’étape du parrainage. Ousmane Sonko est passé spécialiste du genre.

Des balivernes, rien que des balivernes ! Et pour ne pas lui laisser seul ce terrain, voilà qu’un autre responsable de l’opposition dont le mouvement politique serait incapable de remplir une véranda, se distingue lui aussi à travers une accusation des plus fantaisistes. Mamadou Lamine Diallo qui a choisi de ne pas participer au dialogue national, nous lance une autre affaire. Selon lui, le Président de la République pour clouer le bec à celui qui aura le statut de Chef de l’opposition, envisage de lui attribuer une caisse noire de 2 milliards de FCFA. Vous avez bien lu 2 milliards de FCFA. De qui le leader du mouvement Tekki se moque-t-il ? 2 milliards de FCFA au Chef de l’opposition ? C’est tout simplement dire que c’est le Président de la République Macky Sall qui veut scier lui-même la branche sur laquelle il est assis, en dotant un véritable budget de guerre, celui qui en principe sera le principal adversaire du pouvoir aux prochaines joutes électorales. Mamadou Lamine Diallo, vous aussi !

On ne peut pas terminer sans parler d’un des plus gros mensonge de l’année 2018 avec l’ancien premier ministre Abdoul Mbaye, président de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act).  Abdoul Mbaye avait annoncé en conférence de presse l’année dernière, la mort d’un manifestant lors des manifestations contre le parrainage du jeudi 19 avril 2018…Avant de se dédire. un wax waxeet…

La rédaction de Xibaaru