Concurrencé par Jumia…Afrimarket ferme boutiques

La start-up spécialisée dans le e-commerce en Afrique de l’Ouest baisse rideau à l’instar de Cdiscount et des autres plateformes mortes très jeunes. Après six années dans le secteur, l’entreprise basée à Paris vient de demander son placement en liquidation judiciaire au tribunal de Paris.

Force est de savoir que la Française Afrimarket, lancée en 2013 par la Marocaine Rania Belkahia avait besoin de 20 millions d’euros pour poursuivre ses activités. Or que face à une crise financière, Afrimarket n’a pas réussi à lever des fonds. Et pourtant, depuis sa création, l’entreprise de commerce en ligne avait pu réunir 50 millions d’euros dont 20 millions en quatre levées de fonds, le reste en concours bancaire et en réinvestissements de chiffres d’affaires.

Afrimarket n’aura tenu tête à Jumia que pendant six ans. Mais force est de constater que le marché de l’e-commerce en Afrique a encore des difficultés et requiert aussi beaucoup de capitaux. Jumia elle-même vient d’enregistrer de grosses pertes bien qu’il soit le leader de l’e-commerce en Afrique.