Coronavirus : Après l’état d’urgence et le couvre-feu, quel lendemain pour le Sénégal ?

Toute l’attention des Sénégalais se porte aujourd’hui sur le coronavirus. Il est important que les Sénégalais soient conscients de la menace face à ce péril. Le Président de la République Macky Sall, dans le cadre de la guerre engagée contre le coronavirus, a réussi enfin le consensus avec l’opposition. Ce qu’il n’avait jamais réussi à obtenir auparavant même dans le cadre du Dialogue national.

Toute l’opposition, à l’exception d’Ousmane Sonko devenu un cas dans ce Sénégal, magnifie et soutient sans réserve les mesures prises par l’Etat dans la guerre contre le coronavirus. Dans l’ensemble, l’opposition sénégalaise a bien compris que dans un contexte pareil, le Sénégal a besoin d’autres choses, que de rester dans des querelles politico-politiciennes.

Le Président de la République Macky Sall détient en ce moment toutes les cartes en main. Il faut bien faire face à l’ennemi, et l’Etat doit faire preuve de transparence dans le contexte de guerre contre le coronavirus. Informer quotidiennement les Sénégalais de la situation au front, mais également rendre compte de façon régulière du montant total des sommes que le Comité covid-19 est en train de collecter, ainsi que de l’état des dépenses et vers où celles-ci sont orientées.

Il faut s’attendre à ce que la guerre contre le coronavirus puisse être longue. Peu importe, dans son schéma pour faire face à un des ennemis les plus dangereux confrontés par l’humanité, le Sénégal doit bien intégrer une telle perspective. Mais, il s’agit aujourd’hui de savoir après l’instauration de l’état d’urgence et du couvre-feu, à quoi s’attendre ? Le Président de la République, Macky Sall ne doit pas seulement s’arc-bouter sur les audiences politiques. Les Sénégalais ont bien besoin de savoir quel sera leur lendemain.

Les Sénégalais doivent être ici et maintenant édifiés. Sinon, gare aux effets qui risquent de se produire quand la guerre contre le coronavirus dont le vainqueur doit être le Sénégal ainsi que tous les autres Etats du monde entier, sera terminée. Les défis sont multiples.

La rédaction de Xibaaru