Covid-19 : Général Kara a le remède…Qu’attend donc Sa Majesté le Président Macky Sall ?

Covid-19 : le Général Serigne Cheikh Muhammad Modou Ahmadou Kara Noreyni Mbacké Balla Aïssa a le remède. Qu’attend donc Sa Très Excellente Majesté le Président Macky Sall ? 

 

L’heure est grave. Le coronavirus est à prendre très au sérieux. L’État sénégalais semble l’avoir compris. Des mesures judiciaires sont même prises contre quiconque diffuse de fausses informations au sujet du Covid-19 dans le pays. On a commencé par ceux qui nient l’existence de la maladie, ces « ennemis de la République, qui sont là pour contrecarrer les efforts de l’État pour freiner l’épidémie ». Abdoulaye Mbaye Pekh et d’autres l’ont senti passer. 

Nier l’existence du remède serait tout aussi grave, voire plus grave. Pourtant, il est là, le remède ! C’est Serigne Modou Kara qui l’affirme, et il n’est pas n’importe qui. Il en connait des secrets inaccessibles au commun des mortels. N’a-t-il pas déclaré publiquement qu’il sait quand il quittera ce bas-monde ? Pour le bien du pays, la Dic ne doit-elle pas traquer et priver de soleil tous les ignorants qui le dénigrent et nient les vérités sublimes qu’il nous livre ?  Il y en a, « ndeysaan », qui le prennent pour un pervers narcissique. Ah, s’ils savaient ! Nul n’est prophète chez soi. Vous souvenez-vous, il fut un temps où, lassé des attaques, il avait résolu de s’exiler. Dieu merci, sa compassion pour son peuple a repris le dessus et il est resté pour continuer à répandre généreusement ses « xeewal », du nord au sud, de l’est à l’ouest. 

La plupart d’entre nous ignorent qui est Serigne Modou Kara. Selon vous, pourquoi est-il nommé Ambassadeur International pour la Paix ? Pourquoi ses dévoués disciples remplissent tous les grands stades où il se présente ? Pourquoi les personnalités politiques se bousculent devant sa porte ? Pourquoi les autorités religieuses le ménagent tant ? 

Quand il est au milieu de ses adorateurs, tout se passe comme il le veut. Il est obéi au doigt et à l’œil. Un vrai Général ! Cëy, yaaram ! Ses arrivées sont toujours spectaculaires. Toutes les attentions doivent être captées par lui et lui seul. Majestueux sur son indispensable tapis rouge, il inspecte minutieusement les troupes. Aucun chuchotement n’est permis. Un silence de mort qui ne laisse tonner que sa voix bénie donnant des ordres toutes les minutes. Son public reste suspendu à ses lèvres aussi longtemps qu’il le désire. Parfois, il lance brusquement un kiai. Les vieux lecteurs de bandes dessinés connaissent ce cri du Dr Justice qui foudroie l’assaillant. Le kiai du Général est mille fois plus puissant. Il monte, parait-il, jusqu’au septième ciel, laissant sur terre des claquements de doigts, des « Ëskëy ! » et des hurlements d’extase. Pour certains, cela arrive lorsqu’une Lumière intense s’introduit en lui. Selon les plus inspirés, c’est qu’à ce moment-là, le berger voit le loup (Satan) s’approcher de son troupeau. Alors, il lance ce kiai et le Maudit, terrifié, court se réfugier à l’autre bout du monde. En tout cas, cet Être aux deux Lumières (Noreyni) ne peut pas être qualifié de simple fils d’Adam, encore moins de citoyen ordinaire. 

Il propose sans relâche des solutions à tous les problèmes du pays, mais le président Macky Sall à qui il s’adresse fait la sourde oreille. Souvenez-vous, quand nos Jambaar étaient sur le point d’être acheminés vers le bourbier yéménite pour tuer ou être tués, Noreyni avait annoncé détenir un « bëyit » garantissant à tous les soldats un retour sain et sauf. Macky n’avait apparemment pas voulu l’écouter. Le marabout avait sans doute fini par utiliser un autre secret qui a poussé l’Arabie Saoudite à ne plus vouloir de cette chair à canon. 

Il n’y a pas très longtemps, on ne parlait que de pétrole. Les effluves de l’or noir avaient même envahi Guédiawaye et d’aucuns réclamaient leurs 400.000 francs. Le Général, conscient qu’il était inutile de se disputer pour une richesse dont le pays regorge, avait fait savoir qu’il y a du pétrole à gogo à Darou Mouhty et dans les parages. Pas besoin de payer des géologues et géophysiciens étrangers pour le localiser. Il allait juste planter sa canne dans le sable et dire : « Creusez ici ! » Macky n’avait pas réagi. 

En décembre passé, avant l’invasion du coronavirus, Serigne Modou Kara avait proposé au Président de changer la Constitution, l’hymne national, le nom du pays et celui de la monnaie. Ne plus dire Sénégal, mais Mbacké Bary et remplacer Cfa ou Eco par Bary. Il va sans dire que ce serait à lui de composer, sous inspiration divine, le nouvel hymne national. Il avait averti : « Si le président de la République accepte cette proposition, il en tirera profit et sa réussite est assurée à la tête du pays. Mais s’il en fait fi, il en subira les conséquences. » Macky n’a pas écouté et, maintenant, le Covid-19 est là. Cëy, Noreyni ! Moo doy waar !

Sa magnanimité légendaire ne lui permettant pas de laisser son peuple livré à lui-même avec des médecins qui tâtonnent, il est vite revenu à la rescousse. Les scientifiques cherchent dans des laboratoires, font des analyses et des tests. Le Général Kara, lui, ne cherche pas, il trouve. Il a déjà le remède. Un de ses taalibe, le Major Barro, cadre infirmier à l’hôpital Dantec, le confirme. Le remède miracle est très simple et a fait ses preuves dès 2013 contre le sida : de l’argile mélangée à de l’eau de Chicory, avec bien sûr quelques secrets. Le sauveur voulait juste que le chef de l’État mette un hélicoptère à sa disposition pour survoler toutes les régions du pays et éradiquer définitivement l’épidémie. Encore une fois, Macky ne l’a pas écouté.

Aucun problème pour le trouveur qui, le 19 avril, dévoile un autre secret : « Il n’y aura plus de nouveaux cas au Sénégal à partir de la semaine prochaine ». Là, il y a eu un petit problème, probablement technique, car le Corona continue de se propager à une vitesse effarante. Mais, bon, il n’y a que Dieu qui ne se trompe pas… 

Le lundi 4 mai, l’Union européenne annonce avoir récolté 7,4 milliards d’euros pour des vaccins, tests et traitements. Le même jour, « Ku tedd ki » révèle à Serigne Modou Kara un nouveau remède, cette fois pour tous les habitants de la terre. Doit-on comprendre que l’argile mélangée à de l’eau de Chicory ne soigne que des Sénégalais ? Seuls les doués d’intelligence peuvent y répondre… Mais l’essentiel est ailleurs… L’ennemi est là et le Général doit aller au front. Tout ce dont il a besoin : seulement 2 de ces 7,4 milliards d’euros et un avion au lieu d’un hélicoptère pour se déplacer. Si le président Macky Sall l’aide à obtenir cela, il sauvera l’humanité. 

Espérons qu’après le Sénégal, il se rendra à la Mecque pour que le Hadj ait lieu cette année. Je le vois déjà parader dans les rues de Makka et Médina avec des milliers d’Arabes qui galopent devant, aux côtés et derrière sa voiture de luxe, au rythme qu’il leur dira, sous les acclamations de la famille royale, des imams et oulémas. Quel honneur ce jour-là pour le Sénégal ! Ce sera ainsi partout où il se rendra. Il ne cesse de l’annoncer, grâce à lui, le monde entier louera « Ku tedd ki ». 

Les aborigènes, les pygmées, les esquimaux, les yankees, les Turcs, tous debout, en rangs bien ordonnés, immobiles ou marchant au pas, psalmodieront ses odes spirituelles, dans 222 pays et 222 langues. Akkasaa !!! Il parle déjà beaucoup de langues. Nous l’avons entendu s’exprimer dans celle des djinns de Wiir-Wiir et il nous a émerveillés par son éloquence dans un chinois sans doute incompréhensible en Chine parce que c’est du verlan chinetoque dont il détient le secret. Ses chansons passeront en boucle sur toutes les radios et chaines de télé car ce ne sont pas des « Frérot Jacques » ou des « Pincez tous vos koras », mais des mélodies divines qui viennent directement de là-haut. En Inde, les maharajahs et des célébrités comme Hema Malini et Vaidehi feront les chœurs et il les interrompra à chaque refrain pour leur réapprendre à chanter. L’univers entier enviera au Sénégal son Général Serigne Cheikh Muhammad Modou Ahmadou Kara Noreyni Mbacké Balla Aïssa

Cette fois-ci, Macky doit impérativement réagir. Il lui faut convaincre les dirigeants de l’Union européenne. Le Général dit avoir fait des choses pour lui et attend le retour de l’ascenseur. De plus, c’est quoi, 2 milliards d’euros ? A peine 13.119.000.000.000 francs Cfa.

 

Bathie Ngoye Thiam