Ultimate magazine theme for WordPress.

Des ministres battus de Macky foncent chez…Sonko

3

C’est la fuite en avant. Après la raclée aux élections locales du 23 janvier dernier, c’est la déroute du côté des perdants du camp présidentiel et plus précisément des ministres battus. Une défaite aux élections étant considérée comme une perte du poste de ministre, de grands responsables APR et membres du gouvernement, n’attendent pas le décret qui devrait mettre fin à leurs fonctions. Ils foncent armes et bagages chez leur bourreau, Ousmane Sonko leader du Pastef…

Le président Macky Sall avait déclaré qu’il nommerait le premier ministre après les Locales. Cela pour lui permettre de faire la lecture des résultats des locales et d’en tirer les conséquences avec la formation d’un nouveau gouvernement dit gouvernement des gagnants. Et les ministres perdants devront céder leurs postes aux grands responsables victorieux dans les localités. Et aujourd’hui, le président Macky s’apprête à nommer le nouveau premier ministre.

Le poste de Premier ministre, supprimé en 2019 sur initiative du président Macky Sall, est de retour en faveur du vote par l’Assemblée nationale du projet de révision constitutionnelle n°38/2021, le 10 décembre dernier. Et qui dit nomination d’un premier ministre dit nomination de nouveau membres du gouvernement. Et les choix des ministres seront colorés par les résultats des élections Locales. Et les perdants ne seront pas reconduits à leurs postes de ministre. C’est pourquoi, certains ministres n’attendent pas d’être humiliés une seconde fois en prenant le sens opposé.

Selon des sources du parti Les Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) qui se sont confiés à Xibaaru, « deux ministres ont contacté le leader du Pastef pour proposer leur service ». Selon une des sources, le leader du Pastef qui était en déplacement a reçu un premier coup de fil d’un lieutenant d’un ministre qui souhaitait lui parler directement. Le leader du Pastef qui avait, dans un premier temps, refusé, a accepté de se faire appeler sur son numéro confidentiel. Et ce fut lors de ses échanges que le ministre en question aurait fait la proposition de rejoindre ses rangs.

Et ce n’est pas tout puisque le ministre humilié sur le terrain par la liste Yewwi Askan Wi, a proposé à Sonko de lui offrir sa base en contrepartie d’une place de choix sur la liste pour les Législatives. Et toujours selon la même source, un autre grand responsable de l’APR, lui aussi ministre d’un grand département chercherait aussi à rallier le Pastef pour se faire enrôler sur la liste aux Législatives dans son département car sachant que les carottes sont déjà cuites avec l’APR et Benno Bokk Yaakaar. Son sort scellé avec Macky Sall, il court vers Sonko pour sauver sa carrière politique.

Les demandes de ralliement au Pastef sont prises avec des pincettes et les responsables du parti des patriotes parlent avec prudence à ceux qu’ils considèrent comme des « loups affamés en quête de meute ». Selon une source du Mouvement national des cadres de Pastef (Moncap), les demandes de ralliement au Pastef ont connu une nette augmentation depuis les premières tendances des résultats des locales. Et « ils viennent de partout surtout du parti au pouvoir et d’autres du Parti démocratique Sénégalais ». Et selon l’un des cadres, un nouveau maire de Wallu a même fait une demande de ralliement.

Et pour revenir sur ces deux ministres, la source a fourni à Xibaaru des indices pour identifier ces transhumants. Il s’agirait de deux ministres ayant leurs bases politiques à l’intérieur du pays ; ces ministres ont fait leur entrée au gouvernement à la faveur du remaniement du 07 avril 2019 pour l’un et du 1er novembre 2020 pour l’autre. Et les ministres ont été suivis par un DG tête de liste de Benno Bokk Yaakaar, ayant perdu dans la capitale

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (3)