Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky Sall en danger…tout Benno Bokk Yakaar s’effondre

0

Les élections territoriales du 23 janvier sont passées. Et le président Macky Sall a du mal à avalker la pilule. Les vainqueurs sont connus au moment où certains vaincus tentent un dernier coup pour avoir une seconde chance. Ces élections ont permis de redessiner la carte politique du pays. Désormais de nouveaux partis et coalitions sont en train d’imprimer leur marque. Mais la machine de guerre du président Macky Sall n’est pas sortie indemne de ces joutes électorales. La coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) n’est plus ce qu’elle était, il y a de cela dix (10) ans. Désormais elle est devenue faible et si au sein de la majorité la situation n’est pas réglée, le pire est à venir.

Mahmoud Saleh n’avait pas tort de dire que ces élections n’étaient locales que de nom. Les résultats du scrutin semblent donner raison au théoricien du Palais. La mouvance présidentielle a mordu la poussière dès l’annonce des premiers résultats. Benno Bokk Yakaar a perdu plusieurs villes stratégiques. Une dégringolade que la cellule de communication de BBY a tenté de nier. Mais les faits sont là et constants. Dakar, Ziguinchor, Touba, Thiès et Guédiawaye sont tous sous tutelle de Yewwi Askan Wi.

Une défaite qui en dit long sur l’avenir politique de la mouvance présidentielle. Le slogan « Tout sauf Benno » a bien fonctionné. Et cela veut dire que beaucoup de sénégalais sont en train de tourner le dos à Macky Sall et à sa bande. Cette défaite prouve aussi que la coalition BBY est devenue obsolète. Yewwi Askan Wi a misé sur la jeunesse pour créer cet exploit. Pour éviter un tel revers lors des prochaines élections, il est impératif pour le chef de l’Etat refonder l’Alliance pour la République (APR) et réactualiser Benno Bokk Yaakaar (BBY) avec des profils plus jeunes.

macky

Cet échec de Benno durant ce scrutin est un désaveu de la politique menée par le pouvoir. Des décisions prises par certains députés de Benno Bokk Yakaar dans l’affaire de la criminalisation de l’homosexualité au Sénégal. Comme le prédisait Xibaaru, cette question a coûté chère à Macky Sall. Au-delà de cette affaire, des ministres et directeurs généraux ont précipité la chute de leur méga coalition. Beaucoup de membres du gouvernement ont été épinglés par les contrôleurs. Il ne se passe plus un seul jour sans qu’une société nationale ne soit pillée et des DG accusés de détournement. Cette bombe à retardement à malheureusement explosé lors des locales.

Après cette humiliation, le Président Macky Sall risque de couper des têtes. Et si le chef de l’Etat ne le fait pas, son futur premier ministre se chargera de cette tâche. Vu la tournure des événements, les sénégalais ne seraient pas surpris de voir de gros bonnets au sein de Benno Bokk Yakaar quitter le navire beige-marron. Des défections qui bénéficieront exclusivement à l’opposition. Particulièrement à Ousmane Sonko qui ne rêve que d’une chose, bouter Macky hors du pouvoir.

Mais l’opposition ne doit pas s’enorgueillir, elle doit se méfier du « lion qui dort ». Ces mauvais résultats ont blessé Macky Sall, ce qui le rend plus dangereux. Le locataire du Palais peut actuellement être comparé à un félin blessé. Et tout bon chasseur sait qu’un lion blessé est très dangereux. Si Macky revigore ses troupes, il pourrait inverser la tendance et faire en sorte que Benno, qui n’a jamais perdu d’élections, retrouve son lustre d’antan.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire