Ultimate magazine theme for WordPress.

Gouye Gui avertit Reug-Reug : « le jour du combat, il comprendra que… »

0

Le lutteur de l’écurie Mor Fadam est prêt pour le 20 février prochain contre Reug-Reug. D’ailleurs, Gouye-Gui a envoyé un message à l’enfant de Thiaroye-Sur-Mer. Le roi du «Simpi» avertit son adversaire.

« Je n’ai rien à dire à mon adversaire. Maintenant, je suis concentré sur le combat, parce que je sais ce qui m’attend. Le temps de parole est terminé, je lui demande d’être prêt et de m’attendre. Quant à moi, je suis déjà prêt et je n’attends que je jour-j pour lui montrer ce que j’ai dans le ventre. Pour moi, le plus important, c’est ce que je dois faire le jour du combat. J’ai affronté des lutteurs plus coriaces que lui et livré des combats plus grands que celui-ci. Il sait bien que je suis plus capable que lui. Le fait de ne jamais avoir de défaite n’a aucune importance à mes yeux. Peut-être que c’est ce qui lui donne cette fougue, mais le jour du combat, il comprendra qu’il a en face de lui un adversaire différent de ceux-là qu’il a battus », déclaré Gouye Gui dans les colonnes du journal L’Observateur.

Le lutteur de rajouter : « Il y aura de la bagarre, il y aura de la lutte pure. Il m’a prévenu avant le combat. Je me suis préparé en conséquence. Après le combat, il me fera un chapeau-bas. La date du combat n’est plus loin. Et je me suis bien préparé sur tous les plans. Il a tenu des propos et je les lui rappellerai dans l’enceinte, s’il ne tient pas parole. Des lutteurs m’ont minimisé avant notre combat et se sont inclinés après confrontation. Il est jeune, c’est son rôle de blablater. Après le combat, il comprendra à qui il avait affaire. Il dit que je ne peux pas me bagarrer et qu’il a investi beaucoup d’argent pour se perfectionner dans la boxe, je l’invite le 20 février à montrer ce qu’il a appris dans la boxe. Pour son poids, qu’il travaille ou pas, c’est son affaire. En tout cas, il fera face à Gouye-Gui et cela suffit comme motivation pour travailler.»

laissez un commentaire