Hausse des prix de l’électricité : Aar Li Nu Bokk appelle à une « opposition farouche »

Absent depuis un bon moment, Aar Li nu Bokk a signé son ticket retour à travers une conférence de presse tenu aujourd’hui pour opposer son veto contre la hausse des prix de l’électricité.
 Après avoir fait du sang neuf à travers une assemblée générale, la plateforme Aar Li nu Bokk a fait face à la presse. « Après six mois d’activité, la plateforme Aar Li nu Bokk a procédé à une évaluation sans complaisance de ses missions, ses objectifs, ses modes d’intervention et ses résultats. Cette assemblée générale marque le retour de Aar Li nu Bokk devant la scène pour continuer la lutte pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal notamment le pétrole et le gaz », a affirmé Abass Tall, porte-parole du jour.
 En outre, il souligne les contraintes multiformes qui ont pesé sur la plateforme : « En dépit des contraintes multiformes qui ont pesé sur elle, de la violence physique et psychologique exercées par le pouvoir sur les membres de la plateforme comme sur les citoyens acquis à la justesse de la cause défendue, malgré la manipulation et les menaces de toutes sortes, la plateforme a tenu bon et  a  réalisé d’importants résultats depuis sa création ».
S’agissant de la hausse des prix de l’électricité, Aar Li nu Bokk est convaincu que le gouvernement n’aurait pas besoin de recourir à la hausse s’il avait bien géré les permis d’exploitation du pétrole et du gaz de manière avantageuse pour le pays. Cependant, la plateforme invite les citoyens sénégalais à : «  s’opposer farouchement à toute hausse du prix de l’électricité. La plateforme se réserve le droit d’organiser la lutte du peuple sénégalais pour refuser de supporter les errements, l’incurie et l’incompétence du gouvernement ».
Concernant les auditions sur l’affaire Petrotim, Aar Li nu Bokk prend acte et invite le doyen des juges à agir d’une manière rapide et impartiale. Pour retrouver et sanctionner tous les coupables.