Ultimate magazine theme for WordPress.

Imam Ndao sur son arrestation : « C’est la France qui est derrière…»

0

Après son interpellation, l’Imam Aliou Badara Ndao a été présenté au monde comme un « apologiste du terrorisme » et un « malfaiteur » avant d’être lavé 3 ans après, par le juge Samba Sall qui a prononcé sa relaxe. Aphone depuis tout ce temps, le prédicateur a brisé son silence ce week-end pour révéler comment la France a orchestré son arrestation avec la complicité des autorités sénégalaises.

« Je ne saurais vous donner la vraie raison parce que moi-même je ne la connais pas ; cette histoire est très floue. J’avais lu dans Jeune Afrique un article  qui parlait de moi et dans lequel il était mentionné que je prétendais enseigner le Coran dans un Daara qui n’avait quasiment pas d’élèves et je me servais de ses jeunes talibés comme couverture. Mais aussi que j’étais quelqu’un qui voyageait beaucoup et qui entretenait des rapports avec des terroristes dans la sous-région et du monde entier. Ces dires  sont totalement faux. En dehors de mon cursus scolaire en Mauritanie, je n’ai jamais quitté le sol sénégalais», a fustigé le marabout dans une interview accorde à nos confrères de Rewmi.

Imam Alioune Badara Ndao de poursuivre: «On m’a collé toutes sortes d’étiquettes et inventer toutes sortes de vie. Le pire dans tout ça, c’est que le magazine Jeune Afrique a marqué dans son article que la France avait déployé une unité spéciale qui était rattachée au ministère de l’intérieur à l’époque ou Abdoulaye Daouda Diallo était à ce poste. Au bout de 6 mois d’investigation, cette unité spéciale a, d’après leurs dires, trouver des preuves contre moi. D’où la raison de mon arrestation », a-t-il confié.

Dans cette interview, l’Imam accuse sans broncher, une main française derrière son arrestation. « C’est la France qui est derrière toute cette histoire. Je ne fais qu’exécuter ce que demande le bon Dieu et de façon légale, je ne suis lié à aucune force occulte, encore moins reçu de financements de la part de qui que ce soit. Les gouvernements français et sénégalais sont à l’origine de tout ce qui m’est arrivé. Ils se sont ligués contre ma personne et je trouve cela très minable», accuse imam Ndao.

Pour lui, la France a orchestré son arrestation pour le contraindre à changer son discours qui dérange. « Ce qui les dérange ce sont mes discours. La preuve au Camp-Pénal ils ont même été jusqu’à me demander si je serais prêt à changer mes discours en échange de ma liberté. Mon discours gêne », a fait savoir Imam Ndao.

laissez un commentaire