Incendie à Ngadiaga : Halliburton rattrapé par son passé de « corrupteur »

Le puits de Gaz en feu à Ngadiaga

Halliburton a un passé de corrupteur, à en croire « Libération » qui barre ce titre à sa Une. Selon le journal qui donne l’information dans sa parution de ce mardi, l’entreprise engagée pour éteindre le feu à Ngadiaga est épinglée dans une affaire de pots-de-vin au Nigéria, le groupe au cœur du scandale des « paradise papers », a « transigé » pour 579 millions de dollars.

Visé pour les mêmes faits en Angola, il a payé 29,2 millions de dollars pour arrêter des poursuites déclenchées aux Etats-Unis. Pour « Libération », c’est le flou total autour du contrat de gré à gré liant le groupe à Fortesa et Petrosen; l’incendie (enfin), maîtrisé mais à quel prix et qui paye ? Le quotidien ajoute aussi que Fortesa Sénégal est une entreprise « sénégalaise » mais…hors contrôle.

laissez un commentaire